The Boats

Ballads Of The Darkroom

(Our Small Ideas / Import)

 date de sortie

00/07/2012

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Our Small Ideas / The Archivist / The Boats / Theodore And Hamblin

 liens

The Boats
Theodore And Hamblin
Our Small Ideas

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Clôture d’une trilogie comprenant le mot « Ballads » dans l’intitulé, Ballads Of The Darkroom est annoncé comme un regroupement de morceaux issus des sessions de travail de Ballads Of The Research Department, l’album de The Boats paru sur 12k en début d’année. Versions alternatives, remixes et démos se trouvent donc rassemblés pour un disque sortant sur Our Small Ideas et dont on espère qu’il parviendra à convaincre davantage qu’à l’accoutumée avec ce genre de propositions.

On se souvient qu’on avait fort bien accueilli Ballads Of The Research Department et son ambient parsemé d’interventions de piano ou violoncelle, voire de la voix de Chris Stewart ; avec ce disque « alternatif », on retrouve naturellement les mêmes composantes mais agencées un peu différemment, réduites à leur plus simple expression. De fait, à la limite du décharnement, tous les éléments sont contraints à intervenir dans une grande économie de moyens : rythmiques minimalistes, cordes de violoncelle à peine frottées, guitare tout juste pincée, voix quasi-souffreteuse. Heureusement, ce qui pourrait tourner à la posture apprêtée connaît quelques soubresauts quand les pulsations se font plus présentes (la fin de The Ballad Of The Failure (Early)) ou que la voix de Chris Stewart se montre plus assurée (The Ballad Of Omission).

A fortiori, les Britanniques savent opérer sur la durée et amener certains de leurs morceaux à dépasser les sept minutes. Profitant de cet étirement pour précisément faire évoluer leurs titres, Andrew Hargreaves et Craig Tattersal font rentrer progressivement ici le piano, là une voix féminine japonaise et des tremblotements rythmiques (The Ballad Of Indecision (Humble Bee Version)) ou enfin quelques grésillements avec le clavier (The Ballad For The Girl On The Moon (TLO Version)). Au total, davantage qu’un disque de chutes de studio (ou apparentés), Ballads Of The Darkroom s’avère une bien belle conclusion à cette trilogie baladeuse.

François Bousquet
le 17/10/2012

À lire également

The Boats
River Calder (EP)
(Flaming Pines)
V/A
[ parvo ] art
(Parvoart Recordings)
The Boats
The Ballad Of The Eagle
(Our Small Ideas)
The Boats
Verbs Are Not Enough
(Our Small Ideas)