Noveller / Aidan Baker / Unchained

 date du concert

06/10/2012

 salle

Espace En Cours,
Paris

 tags

Aidan Baker / Espace En Cours / Le Non_Jazz / Nadja / Noveller

 liens

Nadja
Aidan Baker
Le Non_Jazz
Noveller

 dans la même rubrique
29/11/2016
Moskus
(Maison de Norvège)
07/11/2016
Melmac
(Pop In)

Il y a deux ans, une tournée commune d’unFact, Noveller et Aidan Baker nous permettait de découvrir sur scène Noveller et d’être diablement emballé par sa prestation. Cette fois-ci, le séjour en Europe ne concerne que les deux derniers musiciens, accompagnés pour leur date parisienne d’Unchained, États-unien multipliant les projets (aussi bien solo qu’en groupe) mais dont il n’a pas encore été question sur ces pages.

Précisément, c’est Nathaniel Davis qui débuta la soirée, s’installant au fond d’un Espace En Cours fort bien rempli malgré la pluie et la concurrence de la Nuit Blanche. Lançant souffles, grésillements ou rythmiques de son sampler, Unchained officiait dans le même temps à la guitare électrique pour des arpèges et autres entrelacs. Dotées d’une bonne dose de réverbération, mises en boucle et empilées, ces interventions se marièrent parfaitement aux textures programmées pour un résultat très probant sur deux ou trois morceaux mais peut-être trop peu varié sur toute la durée de son set.

Le temps de pousser le matériel de l’États-unien et ce fut au tour d’Aidan Baker d’opérer. Régulièrement suivi en ces lieux (sous son propre nom ou celui de Nadja), le Canadien jouant souvent en France, nous n’attendions pas forcément grand-chose d’un concert qui, pourtant, s’avéra probablement notre préféré de ceux vus jusqu’à présent. Découpée en trois parties, sa prestation commença par un jeu sur les potentiomètres de sa guitare électrique, de façon à créer des nappes en fade in, habiles supports d’accords grattés par ailleurs. Plutôt traditionnelle, cette ambient constitua toutefois un début idéal, servi par des vidéos floues de vues de forêts. Plus expérimentale, la partie suivante vit Aidan Baker utiliser quelques apports électroniques pour un résultat moins porté sur l’ambient et davantage sur la trituration, avant de passer à un dernier tiers dans lequel il se munit d’un archet pour jouer de sa guitare et opter pour un retour à l’ambient. Côté visuels, on eut alors le droit à de grandes chutes d’eau, à la fois implacables dans leur déchainement et paisibles dans leur indiscontinuité.

Quelques minutes tout juste permirent à Noveller de prendre place afin de clôturer la soirée par un concert plutôt différent de celui donné aux Instants Chavirés. De fait, elle livra des morceaux relativement courts (on aurait aimé que certains travaillassent dans la durée) dans un jeu à la guitare assez classique en comparaison de sa prestation d’alors : finger-picking, archet et accords pincés au lieu des objets adjuvants comme la paire de ciseaux ou les cloches utilisées la fois précédente. Globalement, il s’agissait cependant de proposer une superposition de composantes plus ou moins saturées et plus ou moins mélodiques, avec des basses très présentes, plusieurs effets émanant de ses pédales et une volonté constante de présenter une musique enveloppante. Perturbée par quelques soucis techniques venant de ses pédales sur deux de la dizaine de morceaux effectués, Sarah Lipstate (et ses vidéos réalisées par elle-même, entre found footage et films bricolés) offrit néanmoins un concert qui conforta nos certitudes à son égard.

François Bousquet
le 09/10/2012

À lire également

B/B/S/
Palace
(Miasmah)
24/02/2012
Aidan Baker / A-Sun (...)
(Espace B)
17/11/2010
unFact / Noveller / (...)
(Instants Chavirés)
B/B/S/
Coltre / Manto
(Midira Records)