Parallel Lines

(Where Are My Records / Import)

 date de sortie

24/04/2012

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 tags

Electroluminescent / Millimetrik / Parallel Lines / Post-Rock / thisquietarmy / Where Are My Records

 liens

Millimetrik
Electroluminescent
Where Are My Records
thisquietarmy
Parallel Lines

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Below The Sea entré en hibernation prolongée depuis près de cinq ans, Destroyalldreamers en sommeil, Readymade au repos et Glider apparemment séparé : il ne reste plus grand-chose des formations ayant opéré sur Where Are My Records entre 2000 et 2007. Certes la plupart des membres de tous ces groupes de post-rock canadiens opèrent en solo, mais on se trouve dépourvu d’un ensemble leur permettant de se retrouver. C’est donc une bonne surprise que d’apprendre la signature sur le label de Montréal de Parallel Lines, trio formé par Eric Quach (de Destroyalldreamers mais aussi connu ici comme Thisquietarmy), Pascal Asselin (de Below The Sea mais aussi alias Millimetrik) et Ryan Ferguson (agissant en solo comme Electroluminescent).

Étant donnés les états des services des trois Canadiens, on n’est guère surpris d’être en face d’un album de post-rock ; néanmoins, celui-ci se fait moins lyrique que ce qu’on aurait pu imaginer, préférant opter pour un positionnement un rien psyché (le synthé de Ryan Ferguson jouant, à ce titre, un rôle important) et une écriture largement improvisée. De fait, les musiciens venant respectivement de Montréal, Hamilton et Québec, les occasions de se rencontrer physiquement sont rares et immédiatement mises à profit pour jouer ensemble et enregistrer. Il en résulte ainsi sept morceaux qu’on pourrait presque parfois considérer comme des versions de travail, tellement ils peuvent s’installer dans la durée sans que cela ne soit pleinement justifié (neuf minutes ici, quatorze là, etc…).

Du coup, la batterie de Pascal Asselin échange sans difficultés avec la guitare d’Eric Quach, la première se faisant bien présente tandis que la seconde préfère la continuité, plus proche d’un jeu en tapis sonore qu’en lignes mélodiques claires. Au total, on obtient un album d’une belle homogénéité, à appréhender davantage comme un tout, témoignage de la capacité des musiciens à évoluer de concert, plutôt que comme la manifestation de compositions virtuoses et entraînantes.

François Bousquet
le 25/10/2012

À lire également

thisquietarmy
Aftermath
(Basses Frequences)
Epic45
Against the Pull of Autumn
(Where Are My Records)
Below The Sea
Blame it On The Past
(Where Are My Records)
Destroyalldreamers
A Cœur Léger Sommeil Sanglant
(Where Are My Records)