v4w.enko & Sanmi

Y:E:T

(Nexsound / Import)

 date de sortie

00/12/2011

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Glitch / Minimal / Noise

 appréciation

 écouter

2 titres complets (Flash)

 tags

Expérimental / Glitch / Minimal / Nexsound / Noise / Sanmi / v4w.enko

 liens

Nexsound
v4w.enko
Sanmi

 autres disques récents
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)

C’est chez Kvitnu que l’on découvrait v4w.enko, le projet musical de l’ukrainien Evgen Vashchenko. C’est une surprise de le retrouver cette fois chez Nexsound, le label voisin dirigé par Andrey Kiritchenko, et en duo avec Kyo Yanagi, artiste japonais se produisant sous le pseudo de Sanmi.
Y:E:T a connu une première sortie en numérique en avril 2011, distribué par les artistes eux-mêmes via la plateforme Bandcamp. Le label Nexsound lui donne une seconde vie dans le monde concret avec ce CD-R qui en reprend l’exact contenu.

Le travail de v4w.enko a toujours été particulièrement abstrait, que ce soit sur des pièces de 30 secondes ou sur des formats plus classiques. Sa musique est faite de glitchs, cassures imprévisibles et tonalités électroniques limpides, avec une absence quasi systématique d’éléments rythmiques. Le tempo est ici simplement suggéré par la fréquence à laquelle arrivent notes, bruitages et cliquetis.
Ne connaissant pas le travail de Sanmi, on parcourra sa page Soundcloud pour y découvrir un nombre étonnant d’expérimentations en tout genres. De l’electronica mélodique gentiment expérimentale, d’incroyables impros de guitare acoustique, de l’electro-ambient groovy, du drone monstrueux, des collages d’ondes radio, des field recordings, des mélodies de piano, et on en oublie certainement...

Quid de cette collaboration ? Entre les compositions sans concessions de l’Ukrainien et les recherches en tout genre du Japonais, Y:E:T reste un disque très expérimental, dans lequel on retrouve une certaine abstraction, des constructions complexes et des sonorités qui ne sont pas forcément douces à l’oreille. On a même parfois l’impression que v4w.enko est seul maître à bord sur k4-j6 to T7, et que Sanmi dissémine seulement quelques ondes radios et captations vocales sur ummd_line6.
Petit à petit chacun prend ses marques, à la recherche d’un certain équilibre. C’est d’abord fait de façon assez abrupte, les cassures brutales de v4w.enko venant saucissonner les bribes musicales de Sanmi sur r-d4 ou une ambient minimale sur nod5. Mais en fin de compte les deux artistes parviennent à une certaine harmonie, arrondissant les angles et les sonorités sur t_mx2, laissant de la place au silence et au mystère sur lemagnifique lcgf, croisant plaintes électriques (guitare ? larsens ?) et piano lumineux, contemplatif.

Une rencontre étonnante, un album difficile, qui demandera un peu de temps pour être apprivoisé, entre beauté et aridité.

Extraits :

Fabrice ALLARD
le 23/10/2012

À lire également

v4w.enko
cvxd+e
(Kvitnu)
Andrey Kiritchenko
True Delusion
(Spekk, Nexsound)
Nole Plastique
Escaperhead
(Nexsound)
The Moglass
Sparrow Juice
(Nexsound)