Daniel W J Mackenzie

’Return Written Arrange’

(Runningonair Music / Import)

 date de sortie

03/12/2011

 genre

Electronique

 style

Ambient / Drone / Expérimental / Minimal

 appréciation

 tags

Ambient / Daniel W J Mackenzie / Drone / Expérimental / Minimal / Runningonair Music

 liens

Runningonair Music
Daniel W J Mackenzie

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Daniel W J Mackenzie est principalement connu pour son projet Ekca Liena avec lequel il produit une musique ambient-drone notamment publiée chez Dead Pilot Records, Under the Spire, Small Doses, et tout récemment Home Normal. Sous son propre nom, il s’est d’abord fait remarquer avec Teeth Sleep Under Winking Black Eyelid, un CD-R autoproduit aujourd’hui épuisé, sur lequel on découvre une musique plus complexe, alliant piano minimaliste et traitements électroniques oscillant entre l’accompagnement et la fracture.

Avec ’Return Written Arrange’, l’anglais poursuit son travail avec une approche similaire, mais délaissant un peu le piano pour retourner à son instrument de prédilection, la guitare. À la base, Daniel W J Mackenzie a demandé quelques enregistrements à des amis musiciens, en respectant certaines contraintes (durée, tonalité). Il a ensuite procédé à l’assemblage de ces séquences en s’appuyant aussi bien sur la suite de Fibonacci que sur le hasard.
On passera assez rapidement sur ces éléments théoriques qui disparaissent complètement à l’écoute du disque. En effet ’Return Written Arrange’ est un album de toute beauté, riche en émotions, dont le processus de création sait se faire oublier.

L’album comporte deux pièces principales, sobrement intitulées Return Written Arrange I et Return Written Arrange II qui représentent à elles seules plus de la moitié de l’album. La première partie se compose d’une délicieuse rencontre entre acoustique (guitare et tintements) et électronique (bleep et textures froissées) pour un résultat mélodique et répétitif finalement très proche de l’electronica, d’une incroyable finesse. La seconde partie est très différente, s’appuyant sur des nappes d’orgues et scintillements électroniques. Vagues régulières et incessantes, minimalisme contemplatif d’une ambient-drone feutrée et intimiste. À ces deux pièces clés, on ajoutera Return Written Arrange (Anneterlude), un peu plus courte mais construite selon le même principe, une ambient fragile et mystérieuse sur laquelle se pose un spoken word féminin.
Les quatre autres titres, de format plus classique (3-5mn) se rapprochent un peu du précédent album de l’anglais de part l’utilisation du piano, bien que discret. Ces quatre partie de N.a.c.a.l. nous apparaissent un peu plus dérangées, fracturées, faisant appel à des textures grésillantes, voire granuleuses, des drones sombres (N.a.c.a.l. II), des glissements métalliques, des machines ronronnantes (N.a.c.a.l. II) tandis que le piano se fait répétitif, quasi mécanique.

Un disque étonnant, notre gros coup de cœur de ce mois d’octobre, et très certainement un artiste dont nous aurons l’occasion de reparler.

Fabrice ALLARD
le 02/11/2012

À lire également

Stephen Christopher Stamper
Begin Anywhere
(Runningonair Music)
Regolith
And...
(Runningonair Music)
Joe Evans
Ecliptic Plane
(Runningonair Music)
Guy Birkin
Symmetry-Breaking
(Runningonair Music)