Plan B

 auteur

Aurélien Bory

 metteur en scène

Phil Soltanoff

 date

du 12/12/2012 au 12/01/2013

 salle

Théâtre du Rond-Point,
Paris

 appréciation
 tags

Aurélien Bory / Théâtre du Rond-Point

 liens

Théâtre du Rond-Point

 dans la même rubrique
du 05/11/2016 au 26/11/2016
La Nuit des Taupes
(Théâtre des Amandiers)
du 15/09/2016 au 08/10/2016
Il faut beaucoup aimer les Hommes
(Théâtre Ouvert)
du 21/09/2016 au 08/10/2016
Nobody
(Théâtre Monfort)
du 10/05/2016 au 04/06/2016
Je suis Fassbinder
(Théâtre de la Colline)

Créé il y a dix ans, Plan B tourne régulièrement sur les scènes franciliennes, nationales et internationales, son principe (une heure et quart sans paroles, entre mime, nouveau cirque et danse) lui permettant d’être appréhendé quel que soit le pays où il se donne. Sur un plateau incliné à 45°, quatre hommes en costume-cravate et attaché-case à la main vont utiliser trappes, pitons et ouvertures pour se mouvoir sur ce plan, dans une approche burlesque et enlevée.

Ce dispositif remplit parfaitement son rôle, étant toujours générateur de surprises, même si on commence à en être familier, pour l’avoir vu au théâtre quand Giorgio Barberio Corsetti monta Gertrude (Le Cri) d’Howard Barker ou dans les arts plastiques avec l’immeuble de Leandro Erlich. Ayant le mérite de l’antériorité, Aurélien Bory et son metteur en scène Phil Soltanoff savent parfaitement jouer des possibilités offertes par ce plan incliné, puisqu’ils le relèvent à 90° avant de l’abattre au sol et d’utiliser le support vidéo pour qu’apparaisse en fond de scène une image verticalisée. Face à ces suites de séquences décalées, voire absurdes, le public largement familial auquel les représentations se destinent (spectacle à 18h30, dates pendant les fêtes de fin d’année) ne s’y trompe pas, marquant son ébahissement et son enthousiasme de manière extrêmement fréquente.

Pour notre part, nous pûmes également être emballés par certaines trouvailles et tableaux assez poétiques (le simili-western) comme par la présence de la musique de Ryoji Ikeda ou la capacité à mêler hommages aux films de kung-fu et regards vers une tradition circassienne. Cependant, on put, en contrepartie, déplorer une tendance à étirer un peu trop le propos (toutes les séquences avec du jonglage) et, surtout, une absence de trame narrative comme de portée sociétale ou politique. Dans un registre peu éloigné, on préfèrera donc l’Asphalte de Pierre Rigal, nettement plus présent sur ces deux thématiques, sans rien céder sur l’aptitude à l’émerveillement visuel.

Autres dates :
- du 18 au 20 janvier 2013 : London International Mime Festival - Londres
- 5 et 6 février 2013 : Théâtre de Cornouaille - Quimper
- 11 et 12 février 2013 : Amphithéâtre Les trois mâts - Les Sables d’Olonne
- 15 et 16 février 2013 : Channel - Calais

François Bousquet
le 04/01/2013

À lire également

du 13/05/2008 au 18/05/2008
Angels in America
(Théâtre du Rond-Point)
du 07/11/2014 au 06/12/2014
Trente-Six Nulles de (...)
(Théâtre du Rond-Point)
du 20/03/2013 au 28/04/2013
Cri et Ga cherchent (...)
(Théâtre du Rond-Point)
du 12/11/2013 au 08/12/2013
Élisabeth ou l’Équité
(Théâtre du Rond-Point)