Virginie Yassef : Un Mur de Sable vient de tomber

 date

du 01/12/2012 au 09/02/2013

 salle

La Galerie,
Noisy-le-Sec

 appréciation
 tags

La Galerie / Virginie Yassef

 liens

La Galerie

 dans la même rubrique
du 22/09/2016 au 11/12/2016
Mark Geffriaud : Deux Mille Quinze
(Le Plateau / FRAC Île-de-France)
du 06/09/0216 au 29/10/2016
Paris
(Fondation d’entreprise Ricard)
du 02/06/2016 au 09/10/2016
Telling Tales : Excursions In Narrative Form
(Museum of Contemporary Art)
du 23/06/2016 au 11/09/2016
Mika Rottenberg
(Palais de Tokyo)

Premier volet d’un diptyque qui la verra présenter d’avril à octobre une autre exposition, à la Ferme du Buisson, Un Mur de Sable vient de tomber constitue l’occasion de retrouver Virginie Yassef, plasticienne dont on apprécie toujours la production. Dans l’espace de la Galerie de Noisy-le-Sec, centre d’art installé dans une ancienne maison de notaire construite en 1880, six œuvres de la Française sont ainsi proposées, lui permettant d’opérer dans les deux champs qui semblent constituer ses deux principales veines créatrices.

JPEG - 39.2 ko
La Planche
(courtesy galerie G.-P. et N. Vallois)

Ainsi la voit-on poursuivre ses recherches autour d’éléments naturels, dans une dimension organique qui la conduit, par exemple, à manger une branche d’arbre avec son comparse Julien Bismuth dans une vidéo (L’Arbre). De même, l’une de ses dernières créations, La Planche, est une composition entre décor de théâtre, installation et reconstitution décalée d’un intérieur de domaine de chasse : peaux de bêtes au sol, animal mort suspendu à un crochet, grandes tiges façon plumes de paon disposées dans un haut vase, bloc de polystyrène entaillé sur le côté, formes animales dessinées au fond. L’ensemble, comme souvent avec Virginie Yassef, ne propose pas d’interprétation toute faite et laisse le spectateur y lire ce qu’il y souhaite.

JPEG - 30.1 ko
Airdeficio
(courtesy galerie G.-P. et N. Vallois)

Dans sa veine « futuriste », la Française ne se fait pas davantage directrice, favorisant la libre exégèse d’Alloy, pièce déjà vue plusieurs fois mais qui fait toujours son effet par la combinaison entre ce petit film dans lequel un enfant assemble des pièces géométriques sur un plan incliné et la concrétisation matérielle de cette vidéo, placée entre le spectateur et l’écran. De même, Airdeficio, forme entre vaisseau spatial encastré dans l’un des piliers du lieu et maquette de maison moderniste aux multiples fenêtres, paraît posé là pour que chacun y voit ce qu’il a envie d’y voir.

François Bousquet
le 29/01/2013

À lire également

du 01/10/2010 au 09/01/2011
Qui es-tu Peter ?
(Espace culturel Louis)
du 12/10/2007 au 17/11/2007
Dérive
(Fondation d’entreprise)
du 01/07/2008 au 28/09/2008
Virginie Yassef : La (...)
(Jeu de Paume)
du 4/2/2009 au 29/3/2009
Le Travail de Rivière
(Crédac)