Snow Palms

Intervals

(Village Green / Import)

 date de sortie

23/11/2012

 genre

Rock

 style

Pop / Post-Rock

 appréciation

 écouter

3 extraits (MP3)

 tags

David John Sheppard / Ochre / Pop / Post-Rock / Snow Palms / Village Green

 liens

Ochre
David John Sheppard

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Initialement conçu comme étant le projet solo de David Sheppard (connu sur ces pages comme membre de State River Widening), Snow Palms est devenu, au fur et à mesure de la conception de ce premier album, un duo en intégrant Chris Leary (que l’on suit pour ses travaux electronica sous le nom d’Ochre). En bonne logique compte tenu de ce qui précède, on retrouve sur ce long-format les atmosphères et instruments chers à Sheppard : nombreux Glockenspiels, xylophones, métallophones et marimbas dans une cascade de petites notes, guitare acoustique pincée pour en rajouter dans l’aspect délicat, présence de cordes (jouées par Josh Hillman de Willard Grant Conspiracy) ou d’instruments à vent pour enrober le tout et batterie intermittente.

Avec leurs pièces relativement courtes (trois minutes et quarante secondes de moyenne), les deux Anglais tressent généralement des compositions plutôt primesautières, voire sautillantes, mais savent également, entre deux morceaux de cet acabit, livrer quelque chose de plus sombre, lorsque les instruments à lames sont caressés par des roulements (In Camera). À certains moments, le trop-plein guette néanmoins Snow Palms quand le duo se pique de vouloir faire jouer tout le monde et tous leurs instruments en même temps (Motion Capture) ; on se situe alors davantage dans l’exercice orchestral pour enfants, façon Piccolo, Saxo et Compagnie que dans l’orfèvrerie post-pop.

À l’inverse, quand il s’agit de faire intervenir progressivement chaque instrument, dans une architecture graduelle (Premonition, Light Museum) ou bien de convoquer un piano pour dialoguer avec le Glockenspiel (Swimming Figures), on retrouve les grandes qualités d’écriture de Sheppard et Leary.

François Bousquet
le 19/03/2013

À lire également

Ochre
Lemodie
(Benbecula)
Phelan Sheppard
Harp’s Old Master
(Leaf)
Ryan Teague
Block Boundaries
(Village Green)
State River Widening
Cottonhead
(Vertical Form)