Anne Brégeaut : Au Pays du jamais-jamais

 date

du 17/01/2013 au 24/03/2013

 salle

Maison des Arts,
Malakoff

 appréciation
 tags

Anne Brégeaut / Maison des Arts

 liens

Maison des Arts

 dans la même rubrique
du 23/05/2017 au 01/07/2017
Ida Tursic & Wilfried Mille : Bianco Bichon, Nero Madonna, e (...)
(Fondation d’entreprise Ricard)
du 21/04/2017 au 25/06/2017
Nina Canell : Dolphin Dandelion
(Crédac)
du 03/02/2017 au 08/05/2017
Emmanuel Saulnier : Black Dancing
(Palais de Tokyo)
du 28/03/2017 au 06/05/2017
Rien ne nous appartient : Offrir
(Fondation d’entreprise Ricard)

Avec son intitulé assez limpide et ses motifs répétés à plusieurs reprises dans sa monographie, Anne Brégeaut se montre assez lisible pour le spectateur de la Maison des Arts de Malakoff, lieu où la Parisienne a déjà pu participer à des expositions collectives au cours desquelles on avait repéré son travail. Cette fois-ci, donc, il s’agit de se confronter à la mythologie de Peter Pan et tout ce qui peut tourner autour : pays fantasmé, pouvoir de l’imagination des enfants, désir de ne pas grandir, etc…

JPEG - 23.3 ko
Vue de l’exposition

Avec son trait presque naïf dans ses peintures dans lesquelles de petits personnages sont plongés dans un paysage très vaste qui semble les engloutir, comme paraît engloutie la maison de Sous les Dalles, Anne Brégeaut se met ainsi en symbiose avec son sujet, décliné au fil d’une proposition homogène et convaincante. On y trouve, par ailleurs, la figure récurrente du trou (Le Trou, Le Trou Noir), échappatoire pour atteindre ce Pays du jamais-jamais qui apparaît même dans son installation L’Heure Bleue, recréation d’une pièce d’une petite maison avec un œil-de-bœuf laissant apparaître l’extérieur.

JPEG - 35.7 ko
Vue de l’exposition

Rêvé et espéré, le pays imaginaire est également circonscrit, dans l’œuvre de J.M. Barrie, puisqu’il s’agit principalement d’une île ; sans surprise, cette image se retrouve aussi dans plusieurs pièces d’Anne Brégeaut, qu’elle soit peinte ou symbolisée par la série des Paysages oubliés, mini-sculptures juchées sur des roulettes. Bien qu’isolées sur leur petit support, ces créations trouvent donc toute leur place dans l’ensemble offert par la Française.

François Bousquet
le 20/03/2013

À lire également

du 15/09/2010 au 12/12/2010
Renaud Auguste-Dormeuil
(Maison des Arts)
du 30/05/2012 au 15/07/2012
Usages et convivialité
(Maison des Arts)
du 14/01/2012 au 04/03/2012
Time Capsule
(Maison des Arts)
du 02/12/2015 au 14/02/2016
Jusqu’à ce que rien n’arriv
(Maison des Arts)