Apricot Rail

Quarrels

(Hidden Shoal Recordings / Import)

 date de sortie

25/02/2013

 genre

Rock

 style

Post-Rock

 appréciation

 écouter

Basket Press (mp3 complet)

 tags

Apricot Rail / Hidden Shoal Recordings / Post-Rock

 liens

Hidden Shoal Recordings

 autres disques récents
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)
(ghost)
The First Time You Opened Your Eyes
(Sound in Silence)

Comme plusieurs autres scènes musicales, la galaxie post-rock australienne est soumise à un cycle : après avoir connu une période très faste au milieu des années 2000, elle se trouve plutôt en retrait aujourd’hui, avec le sommeil prolongé, voire la cessation d’activités, de formations comme This Is Your Captain Speaking, One Hundred Years, International Karate, I Want A Hovercraft ou Rebel Astronauts. Apparu un peu après ce moment faste, Apricot Rail avait trouvé en Hidden Shoal Recordings un label idoine pour accueillir son post-rock assez classique.

Avec encore en mémoire le souvenir de leur très bon premier album, paru il y a quatre ans, on pénètre dans Quarrels par un versant un peu trompeur. En effet, les cinq minutes instrumentales de Basket Press opèrent dans un post-rock très classique, avec mélodies de guitares superposées, interventions carrées de la section rythmique venant habilement souligner les lignes des six-cordes, caractère emballant de l’ensemble ; pourtant, un élément autre que ceux traditionnellement rencontrés dans ce style musical vient déjà chambouler un peu cet ordonnancement. De fait, Mayuka Juber pose quelques notes de clarinette quand la saturation des guitares se tait, apportant ainsi un caractère un peu aérien au propos. Plus loin, ce seront quelques éléments électroniques distillés par Justin Manzano qui interviendront (Another Roof, Another Proof, Eked), cette clarinette qui dialoguera avec un chant masculin (Running with an Egg on a Spoon) ou avec le Glockenspiel d’Ambrose Nock (Surry Hills, Dore Strauch).

Qu’on ne s’y trompe pas néanmoins : les amateurs d’un post-rock légèrement fiévreux seront amplement contentés avec un album qui sait, au long de ses douze pistes, réserver quelques passages typiques de ce style musical : présence d’un mélodica (Third Ballroom), petite vignette longue d’à peine deux minutes (Pictionary) et, plus généralement, une atmosphère tout à fait caractéristique. À la fois en plein dans les canons du genre, mais également un peu à sa marge, le groupe de Perth livre un album tout aussi convaincant que son prédécesseur.

François Bousquet
le 18/06/2013

À lire également

Gilded
Terrane
(Hidden Shoal Recordings)
Medard Fischer
Four Songs For The City Of New York (EP)
(Hidden Shoal Recordings)
Arc Lab
Anthem
(Hidden Shoal Recordings)
Erik Nilsson
Hearing Things
(Hidden Shoal Recordings)