Sonic Protest : Mecanation / Torturing Nurse / Cut Hands

 date du concert

16/04/2013

 salle

Centre Barbara Fleury Goutte d’Or,
Paris

 tags

Centre Barbara Fleury Goutte d’Or / Cut Hands / One Man Nation / Pierre Bastien

 liens

Pierre Bastien
One Man Nation
Centre Barbara Fleury Goutte d’Or
Cut Hands

 dans la même rubrique
29/11/2016
Moskus
(Maison de Norvège)
07/11/2016
Melmac
(Pop In)

Il est finalement assez rare que l’on suive le festival Sonic Protest, peut-être un peu trop sonique pour nous. On faisait toutefois le déplacement pour cette soirée, principalement motivé par Mecanation, duo inattendu formé par One Man Nation et Pierre Bastien.

Alors que l’on arrive au Centre Barbara Fleury Goutte d’Or, un public particulièrement nombreux sort de la salle et profite d’une météo quasi estivale. C’est le concert de Computer Pipa (duo composé de Laurent "Kink Gong" Jeanneau et Li Dai Guo) qui vient de se terminer.
Les choses reprennent vers 21h avec Cut Hands, projet de l’ex-Whitehouse William Bennett. Honte à nous, on découvrait ce projet qui croise régulièrement notre chemin depuis (passage aux Siestes Electroniques le week-end dernier, puis au Bozar à la rentrée prochaine). Le concert vient de commencer quand on rentre dans la salle. Sur la droite de la scène William Bennett se démène derrière ses machines, laissant la place au centre à des projections que l’on devine tirées de documentaire ethnographiques. Le mélange fonctionne plutôt bien, la musique de Cut Hands combinant habilement sonorités industrielles et compositions tribales, 100% rythmique.
La première bonne surprise de la soirée, mais un concert que l’on trouvera peut-être un poil long, la musique de Cut Hands étant tout de même très répétitive.

Autre découverte ensuite avec Torturing Nurse, duo venu de Shanghai qui jouait pour la première fois en France. Après la noise japonaise, voici donc la noise chinoise et son lot de textures déchirées et chuintements saturés, le tout avec là encore un petit parfum industriel.
Le duo fait le spectacle : l’un avec une pédale d’effet dans chaque main ne cesse de bouger les bras dans tous les sens, accompagnant ses grognements électroniques. Le second, torse nu avec une cagoule sur la tête est d’abord coincé derrière une table recouverte de machines, mais il prendra bien vite le dessus, portant un ampli à bout de bras en le pointant vers le public, puis passant dans un état de transe, enroulé dans les câbles de ses machines... Le concert déjanté de la soirée.

On termine donc avec Mecanation alors qu’il n’est pas loin de 23h. À gauche One Man Nation, le projet de Marc Chia, devenu Tara depuis son concert aux Instants Chavirés. À droite, Pierre Bastien et ses instruments mécaniques, soit la rencontre entre la liberté de l’improvisation et la contrainte des machines du français. Deux univers tellement différents qu’à elle seule, cette rencontre valait le déplacement.
Le style des deux hommes est tellement différent que l’on distingue forcément la part du travail de chacun. D’un côté, Pierre Bastien joue le rôle du chef d’orchestre : de par la nature de ses machines, sa musique donne le tempo, il fixe le rythme. C’est lui qui structure l’ensemble du concert. De son côté, Tara improvise sur sampler et effets, principalement à partir de field recordings. Le duo fonctionne finalement à merveille, les deux artistes sont complémentaires et prennent tour à tour le relai, Tara passant au premier plan lorsque Pierre Bastien calmait le jeu.
On mettra toutefois un petit bémol sur l’utilisation de la trompette, une habitude de Pierre Bastien à laquelle on a toujours du mal à se faire. Par ailleurs on pourra regretter la prédominance du Français. Alors que l’on aimait l’esprit de révolte qui se dégageait de la musique de One Man Nation, Tara nous paru bien sage ce soir.
Cela restera toutefois un excellent concert, une belle rencontre.

Fabrice ALLARD
le 07/07/2013

À lire également

12/06/2007
Yehlin Lee / Goh Lee (...)
(Instants Chavirés)
Pierre Bastien & Dominique Grimo
Rag-Time vol.2
(Inpolysons)
Dom Labreuil
Imposture Inpolysonne (DVD)
(Inpolysons)