Svarte Greiner

Black Tie

(Miasmah / Import)

 date de sortie

26/04/2013

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Miasmah / Svarte Greiner

 liens

Miasmah

 autres disques récents
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)

Après des sorties sur Type, c’est logiquement sur Miasmah, son propre label, que Svarte Greiner publie son nouvel album, regroupement de deux morceaux initialement pensés pour servir de bande-sonore à l’installation d’un plasticien norvégien, Marit Følstad. Compte tenu de ce contexte et de ce qu’on connaît déjà des travaux solo d’Erik K. Skodvin, on ne sera pas surpris de se retrouver face à une ambient opaque et inquiétante, même si celle-ci, par rapport à ses enregistrements précédents, semble être davantage le fruit d’instruments réels.

De fait, le morceau-titre s’appuie principalement sur des instruments à cordes, que ces dernières soient jouées à l’archet, dans une approche assez grinçante, ou tirées et lâchées dans un bruit sourd. Afin de souligner encore l’atmosphère sombre et torturée, de la distorsion est incorporée dans la seconde partie du morceau, façon coups de semonce.

Avec White Noise, Svarte Greiner démontre qu’il sait également opérer dans un registre un peu autre puisqu’il s’agit, sur cette seconde piste, de travailler autour de nappes de synthé tenues qui vont progressivement se parer d’atours plus saturés. Pour la toute fin du titre, l’ensemble est rejoint par des beats sombres et réguliers, manière de rappeler que c’est bien cette veine-ci que privilégie le Norvégien, y compris dans cet album qui s’apparente à une forme de variation (un peu imposée, comme réalisée sur commande) sur son thème de prédilection.

François Bousquet
le 26/07/2013

À lire également

Jacaszek
Treny
(Miasmah)
Svarte Greiner
Knive
(Type)
Deaf Center
Pale Ravine
(Type)
Kaboom Karavan
Hokus Fokus
(Miasmah)