Colleen

The Weighing Of The Heart

(Second Language / Import)

 date de sortie

13/05/2013

 genre

Rock

 style

Néo-Classique / Acoustique

 appréciation

 tags

Acoustique / Colleen / Néo-Classique / Second Language

 liens

Colleen
Second Language

 autres disques récents
Asmus Tietchens
Ornamente (Zwischen Null Und Eins)‬
(Line)
Everest Magma
Modern / Antique
(Boring Machines)
Building Instrument
Kem Som Kan Å Leve
(Hubro)
Arve Henriksen
Towards Language
(Rune Grammofon)

Ayant quitté Paris pour l’Espagne, Cécile Schott en a profité pour prendre également quelque distance avec la musique ; c’est donc six ans après son dernier disque, et alors qu’elle retourne dans le même temps sur les routes pour quelques concerts, que nous parvient son nouveau long-format. Dans la continuité de Les Ondes Silencieuses, The Weighing Of The Heart voit Colleen utiliser à nouveau plusieurs instruments (viole de gambe, guitare, kora, violoncelle) et lui permet de s’essayer au chant. Intervenant vocalement de manière assez sporadique, comme s’il s’agissait, à l’image de ce qu’elle fait pour les instruments, de livrer juste quelques mots mis en boucle, la Française opère souvent en vocalises ou en dédoublement de son propre timbre.

Précisément, c’est quand lignes instrumentales et phrases chantées se superposent, que l’ensemble se trouve enrichi et plus dense, qu’on apprécie véritablement les nouvelles compositions de Colleen (Ursa Major Find, Humming Fields). Plus encore, quand une clarinette est convoquée, une chaleur certaine se fait jour (Moonlit Sky). Ailleurs, la forme de dénuement que la jeune femme s’impose nous paraît moins pertinente, laissant trop de place à un finger-picking qui se voudrait virtuose mais finit par s’égarer dans le démonstratif (Geometría Del Universo, Raven).

Au total, et bien qu’on ne pensait pas forcément parvenir à cette conclusion, on peut arriver à des enseignements peu éloignés de ceux mis en exergue à la fin de Les Ondes Silencieuses : joli exercice de style, bien exécuté, cet album souffre peut-être néanmoins d’un caractère trop apprêté.

François Bousquet
le 19/08/2013

À lire également

V/A
Active Suspension vs Clapping Music
(Active Suspension)
23/10/2002
Infamous Labels #27 (...)
(Batofar)
The Beautiful Schizophonic
Musicamorosa
(Crónica Electronica)