Ocoeur

Light As A Feather

(n5MD / Import)

 date de sortie

28/05/2013

 genre

Electronique

 style

Electronica

 appréciation

 écouter

12 RealAudio (extraits)

 tags

Electronica / n5MD / Ocoeur

 liens

n5MD
Ocoeur

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

Découvert par n5MD à la faveur de sorties digitales en 2010, Ocoeur voit le label états-unien publier son premier album en support physique. Pas si fréquente, la signature d’un artiste français sur un label étranger à la surface aussi établie que celui d’Oakland mérite donc que nous nous y penchions pleinement, d’autant plus que le musicien évolue dans une electronica qui a tout pour nous plaire.

De fait, ses douze morceaux savent combiner mélodies graciles, enfantines parfois (mais sans toutefois verser dans la mièvrerie), et travail soigneux des nappes d’arrière-plan et des rythmiques. Les composantes utilisées pour ce faire le font préférer des notes détachées, façon cascades mélodiques ou toy piano digitalisé (Reconstitution, Feather, Kids Playing), qu’il peut donc croiser avec des pulsations plus appuyées voire dansantes (Dream Pursuit). Moins pertinent quand il convoque des matériaux aux sonorités pleinement synthétiques (Astral Projection, 1.11), Ocoeur s’y fait, en effet, moins singulier.

En revanche, en bon artisan de la structuration d’un album, Franck Zaragoza sait alterner titres purement électroniques et pièces néo-classique (comme My Love où un piano élégiaque déverse son savoir-faire tandis que des petits crépitements, sortes de gouttelettes de pluie, panachent le fond sonore) ou ambient (tel l’arythmique et profond Envol). Inconnu de ces pages jusqu’alors, Ocoeur y trouve donc toute sa place et on devrait, assurément, suivre dorénavant sa progression.

François Bousquet
le 29/08/2013

À lire également

Asonat
Connection
(n5MD)
Damiak
Micalavera
(n5MD)
Plastik Joy
3:03
(n5MD)
Aerosol
Airborne
(n5MD)