Francisco López / Luca Sigurtà

Erm

(Fratto9 Under The Sky Records / Import)

 date de sortie

12/06/2013

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Minimal

 appréciation

 tags

Expérimental / Francisco López / Fratto9 Under The Sky Records / Luca Sigurtà / Minimal

 liens

Francisco López
Fratto9 Under The Sky Records

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Aborder un disque partagé ou collaboratif, c’est à chaque fois se pencher sur ses conditions d’élaboration. Morceaux composés à quatre mains, pistes musicales échangées pour forger chaque morceau, titres hermétiques les uns des autres, inspiration réciproque des deux participants : les combinaisons sont multiples. Pour Erm, Francisco López et Luca Sigurtà ont choisi un autre biais : partir des mêmes matériaux sonores pour composer chacun son propre titre ; ce dispositif était d’ailleurs posé par l’Espagnol comme seule condition pour travailler avec l’Italien dont le disque paru l’an passé sur ce même Fratto9 Under The Sky Records nous laissait penser qu’effectivement, il évoluait dans des contrées proches de celle de López.

C’est celui-ci qui débute avec une pièce tout à fait représentative d’un minimalisme électronique : petits glitchs montant doucement en puissance, grésillements progressivement installés jusqu’à emplir l’espace sonore puis disparaître. Dans le deuxième quart de cet Untitled #294, l’auditeur qui aura poussé le volume pour aller dénicher le moindre mouvement sera surpris par l’apparition d’une texture aigue ou de composantes métalliques, éléments que Francisco López va continuer de développer, conservant cette construction intermittente, dans la seconde partie de son titre.

Quand Luca Sigurtà prend le relais, il opte pour un positionnement plus proche du drone, avec la présence indiscontinue d’une nappe d’arrière-plan et quelques pulsations sourdes et lointaines. Comme chez l’Espagnol néanmoins, des glitchs plus acérés remontent à la surface ainsi que des sons qu’on croirait échappés du quotidien (allumette grattée qui s’enflamme, robot ménager en train de tourner). Plus riche, cet Eaves se fait également plus anxiogène, avec ses accords sombres et ses bruits métalliques de machine.

François Bousquet
le 20/09/2013

À lire également

Luca Sigurtà
Bliss
(Fratto9 Under The Sky Records)
Terrapin
Killing HF Harlow
(Fratto9 Under The Sky Records)
Francisco López
Untitled #275
(Unsounds)
26/03/2011
Présences Electronique
(Le 104)