Alexandre Navarro

Elements

(SEM label / Internet)

 date de sortie

21/03/2012

 genre

Electronique

 style

Ambient / Minimal

 appréciation

 tags

Alexandre Navarro / Ambient / Fax / Letna / Minimal / SEM label

 liens

SEM label
Alexandre Navarro
Letna
Fax

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Un an tout juste après Loka, Alexandre Navarro sortait un nouvel album qui arrive sur ces pages tardivement. Avec le temps, on avait un peu oublié le style musical de l’artiste que l’on a tendance à confondre avec celui du label qu’il dirige. Du coup Elements crée chez nous a peu près le même effet de surprise que lorsque l’on découvrait Loka.

On a vu Alexandre Navarro une fois sur scène, il était à la guitare, et on garde en mémoire le souvenir d’une musique croisant électronique et guitares. Sur Loka on était surpris par la relative discrétion des guitares et aujourd’hui c’est leur disparition apparente qui retient notre attention, tout juste confinées à l’état de nappes sur quelques morceaux. Si Loka nous paraissait déjà épuré, on pourra parler cette fois de minimalisme.
Le disque s’ouvre sur d’étonnants synthés vintages virevoltants et des bruitages aquatiques, pluie ou vagues, sur le simplement nommé Stellar Water. Mais la plupart des morceaux s’appuient sur une même structure, à base de rythmique minimale et de nappes électroniques flirtant avec les chœurs, à l’image de Effacer le noir ou Une Plage, le musicien allant même jusqu’à supprimer tout élément rythmique sur Lumina.

Si la démarche est parfaitement assumée, on aura un peu de mal à y adhérer pleinement, ces morceaux nous donnant l’impression d’être dans un entre deux, à la fois loin du minimalisme extrême de certaines productions ambient et de la vivacité de l’electronica. Le sentiment qui s’en dégage est glacial, déshumanisé, nous laissant même une impression de vide profond sur le pourtant nommé Heart beats on a tape.
Du coup on préférera la deuxième moitié de l’album sur laquelle le son s’étoffe et se réchauffe un peu. Ainsi on décollera réellement avec les nappes oscillantes de Cosmic boats away et les fractures rythmiques du mystérieux Virgo Dub, les deux petits bijoux de l’album.

On a tendance à être méfiant vis à vis des remixes qui complètent les albums, mais on sait a peu près à quoi s’attendre ici puisque ce sont deux artistes du label qui s’y collent. Les versions originales étant plutôt épurées, les deux artistes on une certaine marge de manœuvre afin d’y mettre leur patte. Ainsi Letna redonne un peu plus d’importance aux field recordings de Lumina et se permet d’y insérer quelques guitares flottantes. Très belle surprise ensuite avec Fax, nouvelle signature du label. Le mexicain reprend Effacer le noir avec une superbe rythmique electroacoustique et des envolées de synthés mélancoliques.

Elements reste donc un bel album d’une électronique ambient, oscillant entre nonchalance et rêverie.

Fabrice ALLARD
le 21/09/2013

À lire également

Manrico Montero
Betweenness
(SEM label)
19/06/2010
Elsie Else Festival (...)
(Instants Chavirés)
Saito Koji
Beautiful
(SEM label)
The Green Kingdom
S/t
(SEM label)