Orla Wren

Book Of The Folded Forest

(Home Normal / Import)

 date de sortie

15/08/2013

 genre

Rock

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Home Normal / Orla Wren

 liens

Orla Wren
Home Normal

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Deuxième changement de label pour Orla Wren (passé d’Expanding à flau et de flau à Home Normal) et deuxième changement d’approche musicale : après l’electronica purement instrumentale, agrémentée d’un piano et d’une guitare acoustique, puis l’electronica chantée par des jeunes femmes, place à quelque chose de davantage porté vers l’ambient riche, marquée par des interventions vocales multiples et la participation de nombreux invités.

Précisément, ces convives permettent d’élargir la palette musicale de Tui et de se rapprocher d’une forme entre tapis sonore ouvragé et plages s’étirant au gré de l’entrée des différents instruments et (rares) voix (à ce titre, on ne sera pas surpris de trouver, en complément du CD audio, un DVD ave sept vidéos). Émanations de Danny Norbury, Aaron Martin, Paddy Mann, Jessica Constable, Eva Puyuelo, Keiron Phelan, Katie English, Lori Scacco, Joanna Joachim, Frédéric D. Oberland, Hinny Pawsey, Barry Leake, Phil White, Heidi Elva et Cyril Secq, ceux-ci s’accordent sans peine et trouvent une belle place dans les compositions de l’Anglais. Toujours aussi délicates et travaillant une sorte d’onirisme raffiné (grésillements semblables à des bruits de forêt, petits sons recherchés), les treize pistes de Book Of The Folded Forest n’hésitent pas non plus à s’étirer dans la durée (un peu plus de cinq minutes de moyenne), à l’image de leurs intitulés, souvent longs et évocateurs.

Malgré le nombre important d’invités, l’album témoigne d’une belle homogénéité, peut-être même un peu trop forte, empêchant de faire ressortir l’un ou l’autre des morceaux tant ceux-ci constituent une forme d’invitation au voyage intérieur, se déroulant en treize stations. Ce constat résulte également du fait qu’à la différence de plusieurs autres disques « à invités », ces derniers s’intègrent aux côtés d’Orla Wren sans chercher à tirer le morceau considéré vers leur propre univers, préférant suivre la direction musicale impulsée par le Britannique. Assurément, celui-ci a su, pour ce troisième effort, imprimer une marque qui, si elle se rapproche de ce qu’on peut déjà entendre avec les projets de ses compagnons, constitue une belle étape supplémentaire de sa propre carrière.

François Bousquet
le 23/10/2013

À lire également

Faures
Continental Drift
(Home Normal)
The Boats
Words Are Something Else
(Home Normal)
Marihiko Hara
Credo
(Home Normal)
Elian
Whispers, Then Silence
(Home Normal)