Alex June

 date du concert

04/11/2013

 salle

Flèche d’Or,
Paris

 tags

Alex June / Flèche d’Or

 liens

Flèche d’Or
Alex June

 dans la même rubrique
29/11/2016
Moskus
(Maison de Norvège)
07/11/2016
Melmac
(Pop In)

Cette fois c’est la bonne, Alex June sort son premier album et fête l’événement à la Flèche d’Or en compagnie de Jessie Evans. Un petit décompte pour réaliser que c’est la cinquième fois que l’on va voir Alex en concert et qu’on ne s’en lasse pas puisqu’à chaque fois le spectacle est différent.

En ce lundi, avec une affiche réduite à deux artistes, on pensait que les concerts allaient démarrer un peu tard. Or il est à peine 20h15 quand Alex June prend place avec un musicien au clavier et deux jeunes femmes pour la chorégraphie. En fond de scène un écran diffusera des projections vintages afin de coller à l’univers de la musicienne.

JPEG - 88.7 ko
Alex June

À chaque concert, Alex June opte pour une tenue vestimentaire excentrique, tenant même du déguisement afin de créer une ambiance et emmener le spectateur dans son univers. Aujourd’hui elle a retenu une tenue presque "normale", mais aux teintes fluos rappelant les années 80. Ce soir, ce sont les deux jeunes femmes en charge de la chorégraphie qui sont en justaucorps, faisant écho à la pochette de l’album dont nous fêtons la sortie.

Nous confirmerons les choix d’Alex June lorsque l’on chroniquera l’album, mais ce concert nous a permis de retrouver à peu près toutes les ambiances qu’elle a pu développer jusque là. Des petites perles électro-pop romantiques à l’opéra lounge lancinant en passant par les bombes électro sautillantes tel le superbe Golden Boy aux basses boostées, tout y est. Musicalement on est d’ailleurs dans une formule assez proche du concert qu’elle donnait au Point Éphémère en avril dernier.
Sur la forme on sera donc un peu surpris de voir Alex June coincée derrière ses machines, mais elle délivra un concert propre, appliqué. Pendant ce temps ce sont les deux jeunes femmes qui l’accompagnent sur scène qui dépeignent l’univers rétro-pop et les obsessions gymniques d’Alex en produisant des bulles de savons ou en faisant virevolter un ruban.

Comme on le disait, il était difficile de nous surprendre ce soir d’un point de vue strictement musical dans la mesure où on avait déjà vu la Chilienne de nombreuses fois en concert. Pas de grosse surprises donc, mais un plaisir sans cesse renouvelé !

Fabrice ALLARD
le 12/11/2013

À lire également

23/04/2013
Unison / Kim Ki O / (...)
(Point Ephémère)
06/12/2012
Alex June
(La Fabrique Balades (...))
18/02/2013
Gatekeeper / D’eon / (...)
(Espace B)
30/01/2013
Kumi Solo / Alex June
(Espace B)