Pausal

Sky Margin

(Own Records / Differ-ant)

 date de sortie

11/09/2013

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Own Records / Pausal

 liens

Own Records
Pausal

 autres disques récents
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)

Délaissant peu à peu le CD, Own Records lui préfère, depuis un an et demi, le format vinyle. Dans le même temps, le label luxembourgeois semble se tourner vers des rivages de plus en plus ambient ou néo-classiques. Il faut d’ailleurs probablement mettre en relation ces deux assertions, la rondeur et la dimension nettement plus chaleureuse du vinyle se prêtant idéalement à l’écoute de ces styles musicaux. Nouvelle preuve avec Sky Margin, troisième album de Pausal, formation qu’on se souvient avoir vu il y a cinq ans en concert et qu’on avait un peu perdu de vue depuis, notamment parce que le nombre de groupes et artistes évoluant dans ce domaine musical sont tellement nombreux qu’il est parfois difficile de trouver de l’intérêt à chacune de leurs sorties.

Avec ce LP de trente-deux minutes (dont on ne sera pas surpris d’apprendre qu’il a été masterisé par Taylor Deupree), le duo anglais livre une variation, certes assez traditionnelle, mais particulièrement bien exécutée, sur cette thématique de la superposition de quelques field recordings, rehaussés d’interventions de guitare introduite à la pédale et panachée de réverbération. L’enchaînement entre les pistes est souvent indiscernable, si bien que le voyage ne se fait que d’une seule traite (si on écoute en version numérique) ou de deux (si on est adepte du LP, qui nécessite naturellement d’être retourné), et qu’il invite l’auditeur à se plonger tout entier dans l’album.

De plus en plus lumineux au fur et à mesure de son déroulement, Sky Margin bénéficie ainsi du travail précis de Simon Baiton et Alex Smalley, musiciens qui, en marge de ce duo, n’hésitent pas à multiplier les projets parallèles (en solo comme en groupe), aventures qui nourrissent assurément leur travail au sein de Pausal. À ce titre, on pourra trouver quelques incursions oniriques dans le disque, telles ces sonorités scintillantes, proches de pépiements d’oiseaux ou de bruits de forêt, dans Topography. De toute évidence, l’ensemble forme un bel ouvrage, à même de charmer les amateurs qui chercheraient une nouvelle satisfaction en la matière, sans bousculer leurs habitudes liées à ce style musical.

François Bousquet
le 08/12/2013

À lire également

kj
Wake
(Own Records)
Six Twilights
s/t
(Own Records)
Good Night & Good Morning
s/t
(Own Records)
10/06/2008
Pausal / Koen Holtkamp
(Les Voûtes)