Last Days

Satellite

(n5MD / Import)

 date de sortie

17/09/2013

 genre

Rock

 style

Ambient / Post-Rock

 appréciation

 écouter

15 extraits en streaming

 tags

Ambient / Last Days / n5MD / Post-Rock

 liens

Last Days
n5MD

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Passé l’exercice de l’album concept, nous racontant le déménagement de la petite Alice, retour à un format de disque plus traditionnel pour Last Days qui voit son quatrième album être à nouveau publié sur n5MD. Format plus traditionnel en ce qu’il ne s’agit pas d’un disque narratif mais, musicalement, inflexion certaine puisqu’avec Satellite, il est abordé des rivages nettement plus ambient, sans les apports mélodiques lumineux qui pouvaient éclairer les titres des sorties précédentes. Plus réflexif et introspectif, cet album fait le choix de confronter nappes composites d’arrière-plan et piano dépouillé (Glow), interventions parlées et cordes samplées (le morceau-titre), texture vrombissante et cordes (Escape Velocity), bruits de pluie qui goutte et cordes (After The Flood).

À force d’enchaîner les morceaux à la noirceur plus ou moins affirmée, Graham Richardson pourrait conduire l’auditeur vers une forme d’inquiétude non forcément désirée. Aussi sait-il réserver, au milieu de l’album, une plage plus rayonnante, éclairée par quelques notes de Glockenspiel et une guitare acoustique (Nepenthe). Il en va de même avec Expecting Miracles et Fidra qui mettent aux prises un piano aux notes détachées et élégiaque, s’extirpant lumineusement de l’arrière-plan formé notamment de bruits de voiture passant sur l’autoroute. Plus généralement, on relèvera la bonne variété dans les matériaux utilisés pour réaliser ces textures-supports : eau qui coule, pluie qui goutte, voiture qui passe, papier qui se froisse ; autant d’éléments traditionnellement convoqués pour ce style musical mais diablement bien employés ici.

Alors qu’on imaginait glisser ainsi en toute quiétude vers la fin de l’album, Last Days surprend en programmant, en antépénultième position, un titre chanté (par Beth Arzy, des Trembling Blue Stars) ; sur New Transmissions, la jeune femme interagit avec des éléments acoustiques (guitare, Glockenspiel) pour une ballade bienvenue. Plus encore, les onze minutes de To The Sky permettent à Graham Richardson de faire lentement évoluer le morceau d’une ambient pure et étincelante vers un post-rock alangui particulièrement soyeux (batterie régulière, trémolo prenant de guitare).

François Bousquet
le 13/12/2013

À lire également

Proem
Enough Conflict
(n5MD)
Dalot
Loop Over Altitudes
(n5MD)
Bitcrush
Collapse
(n5MD)
To Destroy A City
s/t
(n5MD)