Motion Sickness of Time Travel

Traces

(A Guide to Saints / Internet)

 date de sortie

03/05/2012

 genre

Electronique

 style

Ambient / Drone / Minimal

 appréciation

 tags

A Guide to Saints / Ambient / Drone / Minimal / Motion Sickness of Time Travel

 liens

Motion Sickness of Time Travel
A Guide to Saints

 autres disques récents
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)

Nous n’avons pas encore parlé de Motion Sickness of Time Travel, mais nous avions déjà croisé ce projet de Rachel Evans chez Aguirre Records, à l’occasion d’un split avec son mari, Grant Evans, jouant sous le nom de Nova Scotian Arms. Par ailleurs cette chronique est doublement une première puisque Traces est la première référence du label A Guide to Saints, lancé en mai 2012 par les managers de Room40.

Les sorties du label se font toutes au format cassette et sont limitées à 100 exemplaires. Les deux faces de Traces contiennent une seule piste de 15-20 minutes d’une musique ambient minimale à base de drones et chœurs qui se prêtent merveilleusement bien à ce format long. On se laisse donc bercer au gré des boucles lancinantes et nappes d’orgue de Traces (face A) tandis que des effets et bouillonnements électroniques apportent une dimension spatiale à la musique de l’Américaine. Un peu plus tard, des souffles vrombissants, réguliers et lents, font penser aux pâles d’une éolienne. Ils donnent le tempo et embarquent l’auditeur dans une spirale sans fin.

La face B nous apparaît plus apaisée avec l’utilisation de boucles de vocalises que l’on rapprochera de chœurs feutrés tandis que le rythme est donné par des va-et-vient de bouillonnements électroniques rondouillards. Colour Changing Eyes trouve ensuite un bel équilibre entre la puissance de nappes nasillardes et des vocalises cette fois plus proches d’un chant. Là encore, la musique de Rachel Evans est à rapprocher d’un krautrock électronique et psychédélique, à même de ravir les fans des premières productions de Klaus Schulze, et d’une manière générale, tout amateur de drone music.

Ce genre de production, suivie de près par les collectionneurs, se vend plutôt bien et cette cassette, épuisée depuis longtemps, se vend désormais à prix d’or. Heureusement, la version numérique est toujours disponible !

Fabrice ALLARD
le 15/03/2014

À lire également

Marcus Whale & Tom Smith
Localities
(A Guide to Saints)
With Moths
For Silence
(A Guide to Saints)