Ametsub

All is Silence

(Nóthings66 / Import)

 date de sortie

06/06/2012

 genre

Electronique

 style

Ambient / Electronica / Glitch

 appréciation

 tags

Ambient / Ametsub / Electronica / Glitch / Nóthings66

 liens

Ametsub
Nóthings66

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Deux ans après la réédition chez Mille Plateaux de son The Nothings of The North, Akihito Saito sort un nouvel album, cette fois chez Nothing66 dont il est également responsable. Issu de la scène electronica des années 2000, influencé par la vague click’n cuts, Ametsub nous revient avec un album toujours aussi fin, délicat et foisonnant.

On se fait d’abord surprendre par un piano concassé, abstrait, des coups secs, quasi mécaniques, un style inattendu de la part du japonais qui nous fait penser à Hauschka sur ce Utmost Point, même s’il intègre quelques éléments électroniques en plus. On ne parlera pas d’un changement de direction dans l’œuvre d’Ametsub, mais d’un chemin de traverse qu’il se prend à explorer de temps à autre et qui trouve son aboutissement sur l’excellent Dimmur. Une electronica acoustique, mécanique et mélodique du plus bel effet.

Sur les 12 pistes qui composent l’album, on notera bien quelques rares titres un peu plus faibles, mais le japonais qui a plusieurs cordes à son arc se révèle être tout aussi talentueux sur une electronica mélodique, feutré, voire sur des pièces plus dansantes. Dans un registre electronica mélodique, on se laissera bercer par la douceur et les fourmillements rythmiques de Rufouslow tandis que les fans de Boards of Canada ou Plaid devraient s’enthousiasmer sur les effluves feutrées et cotonneuses de Blotted Out ou la longue intro d’un Vestige for Wind Day qui se révèle petit à petit hypnotique.
Et puis on se prendra à hocher de la tête à l’écoute de Precipice Drive, ses basses rondes, légèrement acidulées, sa rythmique minimale, ses claviers francs et incisifs, bref un petit bijou d’electronica dubbisante.

Certes, les mauvaises langues diront que c’est encore un album d’electronica telle qu’elle aurait pu être produite il y a 10 ans et ils n’auront pas vraiment tort. Par contre sur ce coup là, on n’a pas envie de bouder l’immense plaisir que nous procure cet album.

Video sampler de l’album :

Fabrice ALLARD
le 25/03/2014

À lire également

V/A
Clicks & Cuts 5.0 - Paradigm Shift
(Mille Plateaux)
Ametsub
The Nothings of The North
(Mille Plateaux)
Sketches for Albinos
Days of Being Wild and Kind
(Nóthings66)