Arve Henriksen

Chron + Cosmic Creation

(Rune Grammofon / Differ-ant)

 date de sortie

10/01/2014

 genre

Jazz

 style

Contemporain / Expérimental

 appréciation

 tags

Arve Henriksen / Contemporain / Expérimental / Rune Grammofon

 liens

Arve Henriksen
Rune Grammofon

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

Trois mois tout juste après Places Of Worship, Arve Henriksen est déjà de retour, à nouveau sur Rune Grammofon, avec un nouvel album. En fait de nouvel album, il s’agit plutôt de la publication en double CD d’un long-format, précédemment paru en LP uniquement, au sein d’une sortie constituée de sept LP et deux DVD (Chron), accompagné d’un second disque, inédit pour le coup (Cosmic Creation). Après des efforts marqués par la présence de nombreux invités, le Norvégien revient à une formule en solitaire pour cette double publication puisque l’ensemble des instruments est joué par lui seul.

Alors que ce postulait aurait pu laisser imaginer une présence quasi-monopolistique de sa trompette, on est détrompé dès le titre d’ouverture (Proto Earth) et ses expérimentations multiples : davantage présent aux percussions et composantes électroniques qu’avec son instrument de prédilection, Henriksen y déjoue assurément les pronostics. La suite de l’album le voit poursuivre dans cette voie, qu’il intervienne au piano (Hadean), avec les éléments sombres et bourdonnants du bien nommé Magma Oscillator ou bien avec une sorte de clavier aux tessitures aquatiques (Archean). En vérité, il faut des morceaux comme Solidification, Plume Of Ash, First Life ou Chronozone, dernière piste de Chron, pour retrouver sa trompette, aérienne et détachée (voire mélancolique à en pleurer dans ce morceau caudal), symbole de ce musicien qui, bien que s’autorisant quelques incursions expérimentales, n’est jamais meilleur que dans le dépouillement de son cuivre.

Après un premier disque offrant en alternance épures et recherches musicales, Cosmic Creation opte davantage pour un croisement de ses deux approches, permettant à la trompette de côtoyer des sonorités plus dures ou différentes, aux lignes mélodiques de se faire manipuler par quelques effets synthétiques et au cuivre d’évoluer aux côtés de nappes ambient légèrement inquiétantes. Les huit morceaux de ce second disque (sobrement intitulés par leur numéro en chiffres romains) constituent alors une proposition d’une belle cohérence, savant pendant d’un premier volet plus hétéroclite.

François Bousquet
le 18/04/2014

À lire également

Albatrosh
Night Owl
(Rune Grammofon)
Huntsville
For The Middle Class
(Rune Grammofon)
Arve Henriksen
Places Of Worship
(Rune Grammofon)