Yair Etziony

Baltia

(False Industries / Import)

 date de sortie

07/02/2014

 genre

Electronique

 style

Techno

 appréciation

 tags

False Industries / Techno / Yair Etziony

 liens

Yair Etziony
False Industries

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Il y a plus de six ans, on faisait état, sur ces pages, de notre intérêt pour le premier album solo de Yair Etziony, quelques années après l’album de Faction (duo formé avec Rani Goland), symboles l’un, comme l’autre, de la vitalité de la scène électronique israélienne. Depuis lors, la production locale s’est un peu tarie tandis qu’Etziony s’est concentré sur ses activités de gérant du label False Industries, structure sur laquelle il publie à présent son second effort personnel. Alors que Flawed opérait dans une sphère très electronica (glitchs, abstraction, incursion de la guitare électrique de Greg Haines), Baltia opte pour une démarche nettement plus techno et sombre, bien que l’Israélien revendique de réduire au maximum les spécificités typiques de ce style musical.

Pour autant, les beats et textures caractéristiques, la durée des morceaux (près de huit minutes moyennes), la construction relativement régulière et homogène (les éléments sont rapidement mis en place et n’évoluent plus véritablement par la suite) ou le travail sur les effets (delay, réverbération) documentent bien cette deep techno qu’on croirait directement héritée de Detroit. Avec quelques passages de synthé plus futuristes (mais qui sonnent néanmoins un rien datés, comme dans Deuteros) ou certaines introductions arythmiques et plus anxiogènes (Polis), Etziony parvient à délinéariser son propos et attirer l’auditeur vers des rivages un peu autres. Toutefois, au total, ce dernier doit bien savoir qu’il part pour une grosse heure de techno, qui risque d’être réitérée avec Delphi et Albion, étapes suivantes de la trilogie inaugurée avec Baltia.

François Bousquet
le 16/05/2014

À lire également

Yair Etziony
Albion
(False Industries)
V/A
Intelligent Toys 2
(Sutemos)
Yair Etziony
Delphi
(False Industries)
Yair Etziony
3 Stigmata
(Lamour Records)