Damian Valles

Nonparallel (In 4 Movements)

(Experimedia / Import)

 date de sortie

12/06/2012

 genre

Electronique

 style

Ambient / Glitch

 appréciation

 tags

Ambient / Damian Valles / Experimedia / Glitch

 liens

Experimedia
Damian Valles

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Bien sûr, on ne peux pas parler de tout, mais on s’étonnera tout de même de n’avoir jamais parlé du travail de Damian Valles, musicien canadien dont nous chroniquons ici le 5eme album solo, après avoir été publié notamment chez Under the Spire et Drifting Falling. Un beau palmarès qui se poursuit ici avec cet album sorti en 2012 chez Experimedia, une autre structure synonyme de qualité.

Pour ce nouvel album, le canadien rend hommage au célèbre label Nonesuch puisque tous les samples proviennent de disques du label datant des années 60-70 et produits aussi bien par des auteurs de musiques classiques ou électroniques. Le tout à été découpé, traité, collé pour composer une musique complètement nouvelle, actuelle, et dont on ne se doute absolument pas du processus de création. Point important et quant à lui tout à fait perceptible, tous les enregistrements ont été fait à partir des vinyles afin de retrouver le son de l’époque et en particulier le grain, le souffle et les craquements.

L’album est découpé en quatre mouvements, très homogènes et tous d’une durée de 9-10 minutes. Disons le tout de suite, il s’agit d’un disque que les amateurs d’ambient apprécieront tout particulièrement, une ambient dense, organique, au sein de laquelle quelques bribes mélodiques tentent de s’extirper. Le premier mouvement correspond bien à cette description. S’ouvrant sur une nuée de crépitements et craquements, ce premier titre apparait très linéaire, suivant une nappe frétillante qui évolue imperceptiblement. C’est environ au bout de 7mn que l’on bascule vers un semblant de mélodie, une sonorité entre le chœur et le ululement, douce et apaisante, qui se répète à l’infini... Moment magique, sonorité fragile et précieuse.
On passera ensuite au Movement III, certainement le plus facile d’accès puisqu’intégrant une mélodie bien plus perceptible, probablement issue de cordes jouées à l’envers. Le procédé est différent, mais l’ambiance est la même, une douceur sombre et mélancolique. Les mouvements 2 et 4 pourront paraître quant à eux un peu plus difficiles d’accès. Disons qu’ils ne caressent pas dans le sens du poil, notamment en raison de leurs grincements métalliques qui développent une grande tension. Ajoutons à cela une oscillation de basse sur Movement IV et vous obtenez une ambient-noise à la fois oppressante et hypnotique.

Nonparallel (In 4 Movements) n’en reste pas moins un superbe album et si on ne devait garder que deux mots pour le qualifier, ce serait "beauté mystérieuse".

Ci-dessous une preview des 4 mouvements :

Fabrice ALLARD
le 13/05/2014

À lire également

From The Mouth Of The Sun
Woven Tide
(Experimedia)
Piiptsjilling
Wurdskrieme
(Experimedia)
Charles-Eric Charrier
Silver
(Experimedia)