Faures

Continental Drift

(Home Normal / Import)

 date de sortie

21/02/2014

 genre

Rock

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / ckid / Faures / Home Normal / Le Mépris / Pillowdiver / René Margraff

 liens

ckid
Le Mépris
Pillowdiver
Home Normal
René Margraff

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Ces pages ont toujours suivi avec (beaucoup d’)intérêt les travaux de René Margraff : en solo sous le nom de ckid ou Le Mépris (projets mis en sommeil), quand il prend les atours de Pillowdiver ou lorsqu’il opère en duo au sein d’Anorak ou de Two People In A Room. Quelques semaines avant de publier un premier album sous son nom propre (sur le même label Home Normal), l’Allemand s’essaye à une nouvelle formule avec le trio Faures, constitué avec Samuel Landry et Fuzz.

Ayant déjà exploré l’electronica, le post-rock alangui, les confins du space-rock, c’est à une ambient assez riche et majoritairement organique que Margraff se livre ici. Celle-ci joue régulièrement sur une montée en puissance qui peut se voir agrémentée de saturations (les trois mouvements d’Asthenospheric Movement, avec leurs guitares, tantôt en trémolo, tantôt en nappes) ou bien opérer dans un registre plus dépouillé, travaillant sur le caractère lointain des éléments électroniques vrombissant afin de laisser le premier plan à des notes de piano (Orogenic Uplift).

Comme souvent avec ce style musical, les morceaux les plus longs ont notre préférence : osciller entre dix et onze minutes favorisant l’immersion, façon plongée dans les profondeurs, à la différence des pistes de quatre minutes au retour à la surface trop rapide (Isostatic Uplift). Comme souvent également, la capacité du trio à instiller quelques touches plus lumineuses au milieu d’un océan musical compact permet d’emporter l’adhésion. Et, comme souvent enfin, la guitare peut se faire enivrante et vertigineuse à force de sublimes traits saturo-réverbérés (Magnetic Striping). Que le lecteur ne se méprenne pas : il ne s’agit nullement, ici, de dénigrer ce disque mais juste de relever qu’il a su capter le meilleur du style musical considéré pour échafauder une sortie tout aussi convaincante que la plupart des publications de Margraff. Aussi, cet album de Faures nous raffermit dans l’idée que suivre attentivement les différentes facettes de la carrière de ce dernier s’avère assurément une riche idée.

François Bousquet
le 05/06/2014

À lire également

Two People In A Room
s/t
(Home Normal)
Elian
Whispers, Then Silence
(Home Normal)
Juxta Phona
We Will Not Be Silence
(Home Normal)
Konntinent
Closer Came To The Light
(Home Normal)