Christopher Bissonnette

Essays In Idleness

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

07/04/2014

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Christopher Bissonnette / Kranky

 liens

Christopher Bissonnette
Kranky

 autres disques récents
1982
Chromola
(Hubro)
Kangding Ray
Hyper Opal Mantis
(Stroboscopic Artefacts)
James Murray
Killing Ghosts
(Home Normal)
Dag Rosenqvist & Matthew Collings
Hello Darkness
(Denovali Records)

Hormis un EP paru sur Chat Blanc en 2010, Christopher Bissonnette n’avait plus publié de sorties solo depuis six ans ; actif en revanche en collaboration avec David Wenngren, le Canadien revient, toujours sur Kranky, pour son troisième long-format personnel dont on espère qu’il dépare un peu de ses précédentes productions et du tout-venant ambient. Essays In Idleness tente, en effet, de proposer autre chose que ses précédentes parutions, travaillant les sonorités avec un synthétiseur analogique, et offrant alors des tonalités plus lumineuses que par le passé (Another Moving Sight).

Parfois teintées de petites clochettes (Entanglements), elles s’accommodent parfaitement avec les textures plus compactes disposées en arrière-plan par le musicien. De même, le traitement presque saturé de certaines nappes (Delusions) conduit Bissonnette à gagner en profondeur et en intérêt. Pour autant, les quarante minutes du disque manquent peut-être globalement un peu d’émotion ou de singularité pour véritablement toucher et on en ressort avec un sentiment assez proche de celui éprouvé à l’écoute des deux premiers efforts du Canadien.

François Bousquet
le 10/07/2014

À lire également

Greg Davis
Somnia
(Kranky)
Tim Hecker
Dropped Pianos (EP)
(Kranky)
Steve Hauschildt
Tragedy & Geometry
(Kranky)
Tim Hecker
Harmony in Ultraviolet
(Kranky)