Performance #27 : Tom Sweetlove / Half Asleep / Sz

 date du concert

07/04/2004

 salle

Pop In,
Paris

 tags

Half Asleep / Pop In / Tom Sweetlove

 liens

Half Asleep
Tom Sweetlove

 dans la même rubrique
15/09/2016
Quentin Sirjacq
(Maison Rouge)
05/09/2016
Chris Watson
(Fondation Cartier)
24/08/2016
Spring.Fall.Sea
(Pop In)
14/07/2016
Concert-surprise
(Blockhaus DY10)

Vingt-septième Performance ce mercredi soir au Pop In avec au programme deux groupes belges, Tom Sweetlove et Half Asleep, et un grenoblois, Sz, pour ouvrir la soirée.

Composé de deux membres, l’un à la guitare et l’autre à la batterie mais aussi à la trompette ou au métallophone, Sz superpose boucles et samples pour un math-rock qui ne nous emballa pas, même si notre position (sur le pas de la porte, à l’entrée d’une cave bien remplie) ne nous permit probablement pas de nous imprégner correctement de la musique du groupe.

Enchantés par leur prestation ici-même en octobre dernier, nous attendions impatiemment ce jour pour revoir Half Asleep, soit les sœurs Valérie et Oriane Leclercq. Si les quatre premiers morceaux de leur set furent dans la (très bonne) lignée de cette prestation automnale (émotion et sincérité à fleur de peau, délicate rencontre d’une guitare et de balais de batterie, notes perlées de piano, harmonies vocales envoûtantes), la seconde moitié du concert nous déçut. Tout d’abord, un morceau plus enlevé nous parut relativement insignifiant, en comparaison de ce que les bruxelloises sont capables de faire, puis les trois titres joués en solo par Valérie (un à la guitare et deux au piano) ne parvinrent à égaler ceux entendus il y a sept mois. On ne saurait également passer sous silence les quelques problèmes rencontrés (hésitations, petites erreurs de placement des doigts sur la guitare, mésentente musicale minime), dans l’interprétation de leurs morceaux, par les jeunes femmes, peu aidées, il est vrai, par un public globalement nettement moins respectueux qu’en octobre et par la sono de l’étage du dessus, audible pendant quasiment tout le set.

Quand Tom Sweetlove prit place, il était déjà minuit et une partie du public avait déserté la cave du Pop In ; compte tenu de la très bonne prestation du quintet wallon, on ne put que déplorer ce passage si tardif. La structure principale mise en place par Maxime Lê Hung à la guitare acoustique, les quatre autres membres du groupe le rejoignirent, l’un au melodica, l’autre à la guitare électrique, le troisième à la batterie et le dernier au clavier. Aérien et contemplatif, leur post-rock, légèrement teinté de mélancolie, emplit la salle et nous convainquit définitivement (après leurs quatre très intéressants morceaux du split album avec We vs. Death, paru sur Matamore). Si plusieurs olibrius continuaient de discourir allégrement, faisant peu de cas de la beauté de la musique produite à trois mètres de leur dos, la quinzaine de personnes attentive se délectait pleinement de ces constructions somptueuses et de ces alliages ciselés. Parfaite réverbération des notes de guitares, idéale rondeur de la basse, fin usage du glockenspiel, habile jeu sur la distorsion et précision avisée de la batterie furent ainsi au rendez-vous des trois premiers morceaux avant que le groupe n‘effectuât un titre plus rythmé sans pour autant mettre de côté les qualités énoncées à l’instant. Le concert se termina par une reprise éthérée et alanguie du Johnny & Mary de Robert Palmer avant d’être parachevé par un rappel épique qui nous permit de quitter, émerveillés, le bar de la rue Amelot.

François Bousquet
le 12/04/2004

À lire également

10/04/2004
Festival Rhâââ Lovely (...)
(Ecole St Martin)
We vs Death / Tom Sweetlove
The Message Is
(Matamore Recordings)
25/04/2012
Waitress For The Bees /
(Pop In)
02/04/2005
Rhâââ Lovely 2005 : Durutti
(Ecole St Martin)