Sarah Fauguet & David Cousinard : Ceci était, ceci n’était pas

 date

du 28/05/2014 au 10/08/2014

 salle

FRAC Centre,
Orléans

 appréciation
 tags

FRAC Centre / Sarah Fauguet & David Cousinard

 liens

FRAC Centre

 dans la même rubrique
du 23/06/2016 au 11/09/2016
Mika Rottenberg
(Palais de Tokyo)
du 08/06/2016 au 29/08/2016
Un Art Pauvre
(Centre Pompidou)
du 01/06/2016 au 15/08/2016
Melik Ohanian : Under Shadows
(Centre Pompidou)
du 14/05/2016 au 04/09/2016
Christian Hidaka : Desert Stage
(Grand Café)

Comme chaque FRAC, celui de la région Centre ambitionne de faire exister la création contemporaine au-delà des murs institutionnels et des lieux traditionnels d’exposition. Ainsi l’établissement a-t-il mis en place un partenariat avec le Centre Hospitalier Départemental Daumezon de Fleury-les-Aubrais, proposant, depuis 2008, une résidence de quelques mois à des plasticiens, à l’issue de laquelle une double monstration est organisée : sur place, dans les couloirs du CHD, et dans une des galeries du FRAC.

JPEG - 29.6 ko
(courtesy FRAC Centre)

Adeptes des œuvres assez massives, Sarah Fauguet & David Cousinard en livrent quatre, réalisées pendant leur passage au CHD Daumezon, dans l’espace du FRAC qui leur est réservé, et dont l’une d’elles est en écho direct avec leur résidence puisqu’elle part des normes régissant l’aménagement en milieu hospitalier (largeur des couloirs et des portes, dimension des lieux de circulation, etc…). Sorte de sculpture basculante imbriquant deux blocs-portes et une cloison en placoplâtre, leur proposition s’inscrit dans la lignée de celles convertissant des matériaux peu nobles et autres composantes banales en substances artistiques. Autre assemblage, moins ouvertement lisible, la première pièce qu’on voit dans la galerie combine plâtre, ciment et béton pour constituer une sculpture à la fois légère par sa forme (entre marches d’escalier sans support et chimère pierreuse) et imposante par sa texture.

JPEG - 15.5 ko
(courtesy FRAC Centre)

À l’évidence, Fauguet et Cousinard aiment jouer sur les contrastes et la tension, comme en témoignent leurs deux autres créations, toutes deux parties du même squelette de table, inspiré de la carapace d’un insecte. Concocté en fer et recouvert d’une feuille de papier, d’une part, ce modèle est, d’autre part, fabriqué avec la mousse utilisée pour transporter les œuvres d’une exposition à l’autre : solide et d’un bloc dans sa première déclinaison, il est naturellement plus vulnérable dans la seconde, si bien qu’il est fracturé, atteint et, partant, touchant de fragilité.

François Bousquet
le 29/07/2014

À lire également

du 19/09/2014 au 22/02/2015
Xavier Veilhan : Maquette
(FRAC Centre)
du 17/05/2014 au 17/08/2014
Double Jeu
(FRAC Centre)
du 10/04/2015 au 30/08/2015
Reliefs - Architecturer
(FRAC Centre)