Orla Wren

Soil Steps

(Oak Editions / Import)

 date de sortie

21/03/2014

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Oak Editions / Orla Wren

 liens

Orla Wren
Oak Editions

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Alors qu’il avait laissé passé respectivement trois et quatre ans entre ses précédents albums, Orla Wren enchaîne les sorties depuis. Si nous n’avons pas évoqué, sur ces pages, The Blizzard That Birthed Her, disque collaboratif réalisé avec Aaron Martin et Isnaj Dui et publié en décembre dernier, on reprend le fil avec une nouvelle sortie personnelle. À nouveau, l’Anglais en profite pour changer de label et nous faire découvrir, pour l’occasion, une jeune structure italienne, fondée par les artistes Francesco Giannico et Alessio Ballerini : Oak Editions.

Sur Soil Steps, on retrouve la volonté de Tui d’aller vers une ambient façon tapis sonore ouvragé, entre field recordings et onirisme raffiné. De fait, le disque a été conçu au cours d’un voyage en Espagne et au Portugal, sac au dos, nuit sous la tente et petit enregistreur à portée de mains. Bruits de pas, frémissements de la nature, pépiements d’oiseaux, cloches qui sonnent et bribes de conversations en castillant attestent de ces conditions de création et constituent le matériau de base des dix-huit pistes de l’album. À ce titre, cette profusion de morceaux (et, par voie de conséquence, leur brièveté puisqu’ils durent chacun moins de deux minutes et trente secondes en moyenne) comme le fait qu’ils s’intitulent tous Soil Steps renforcent le sentiment d’être face à des vignettes, témoignages d’un parcours personnel, mais qui peinent parfois à captiver l’auditeur tiers.

Par endroits (Soil Steps 12), quelques notes de guitare électrique viennent éclaircir l’ensemble et proposer une coloration un peu autre que l’agrégat de composantes trouvées au gré des pérégrinations d’Orla Wren. Pour le reste, il s’agit plutôt d’enrober ces composantes de fracturations sonores (frottements, micro-larsens, glitchs divers) pour un résultat qui peut laisser un rien extérieur.

François Bousquet
le 08/08/2014

À lire également

Cyril Secq & Orla Wren
Branches
(Dronarivm)
V/A
15 Shades of White
(Dronarivm)
Orla Wren
Butterfly Wings Make
(Expanding Records)