Joe Evans

Affected Piano

(Runningonair Music / Internet)

 date de sortie

01/10/2012

 genre

Electronique

 style

Ambient / Minimal

 appréciation

 tags

Ambient / Joe Evans / Minimal / Runningonair Music

 liens

Runningonair Music

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

En début d’année on vous parlait de Ecliptic Plane, un album que Joe Evans sortait sur sa propre structure, RunningOnAir, dont nous parlons très régulièrement. Le label à une identité forte, des packagings facilement reconnaissables, et une ligne musicale assez précise entre ambient, drone et expérimentations électroacoustiques. Nous revenons déjà sur Joe Evans puisqu’il sortait un deuxième album en 2012, cet Affected Piano dans un premier temps en CD-R en édition limitée chez Somehow Recordings (devenu Vent Sounds courant 2014), et désormais en version numérique sur son propre label.

Comme le titre le suggère, Affected Piano a été composé à partir de courts extraits de piano subissant de multiples traitements numériques : étirement, distorsion, filtrage, modulation, diluant les notes en de multiples nappes ambient. On est donc ici dans la pleine tradition du label anglais avec une musique ambient-drone construite à partir d’éléments acoustiques, souvent déformés, et parfois livrés dans leur forme la plus simple.
C’est d’ailleurs sur une boucle de piano épurée que s’ouvre le disque, même si celle-ci se trouve brusquement tronquée. Petit à petit une nappe de piano apparaît au second plan, s’élève doucement jusqu’à en devenir oppressante. En effet l’ambient de Joe Evans est mouvante, parfois dérangée, oscillant sans cesse entre apaisement et tension, minimalisme et accidents.

Les nappes se font minérales et parsemées d’une pluie de grésillements à la fin de Affected Piano 1, celui-ci se brouille dans des bouillonnements métalliques et finit par s’en extirper pour délivrer toute sa beauté (Affected Piano 2), puis le son oscille entre le scintillant limite éblouissant et stressant, et une douceur grave.
La plupart des morceaux durent 12 à 14 minutes, mais deux pièces se distinguent sur ce point avec pour commencer Affected Piano 3 dont le piano éclate dans des accords lourds et grandiloquents tandis qu’on second plan des cuivres semblent s’inviter dans un accompagnement plaintif. Avec Affected Piano 4 la multiplication des strates de nappes donne l’impression que des chœurs enveloppent l’ensemble d’un certain mysticisme.

L’album se termine sur 13 minutes particulièrement minimalistes. Les nappes de piano évoluent lentement, le son se transforme sans que l’on s’en rende compte et on finit par se perdre avec plaisir dans les méandres et circonvolutions de cet album.

Fabrice ALLARD
le 13/08/2014

À lire également

Stephen Christopher Stamper
Begin Anywhere
(Runningonair Music)
Stephen Christopher Stamper
Echoic
(Runningonair Music)
Guy Birkin
Tintinnabuli Mathematica - Vol. I
(Runningonair Music)
Guy Birkin
Symmetry-Breaking
(Runningonair Music)