V/A

Italian Resonances | Dronegazers ?

(Oak Editions / Import)

 date de sortie

29/06/2014

 genre

Electronique

 style

Ambient / Expérimental

 appréciation

 tags

Alberto Boccardi / Ambient / Deison / Enrico Coniglio / Expérimental / Francesco Giannico / Giulio Aldinucci / My Home, Sinking / Oak Editions

 liens

Enrico Coniglio
Deison
Alberto Boccardi
Oak Editions
Francesco Giannico
Giulio Aldinucci

 autres disques récents
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)

Le label Oak Editions, géré par deux artistes de la scène électro-acoustique italienne, peut naturellement s’avancer comme fédérateur des initiatives des différents musiciens de cette mouvance dont on se fait régulièrement l’écho. Aussi est-ce logique que la structure menée par Francesco Giannico et Alessio Ballerini propose une compilation regroupant sept musiciens livrant chacun un titre, avant de se retrouver tous ensemble pour le dernier morceau.

Pour ouvrir ce disque, au nom assez bien évocateur d’Italian Resonances | Dronegazers ?, on retrouve Enrico Coniglio et son projet My Home, Sinking mais avec une piste où son ambient lumineuse est délaissée au profit d’une plongée de guitare se parant progressivement de saturation, dans un joli mouvement ascendant. Autre artiste déjà évoqué sur ces pages, Alberto Boccardi opère dans un registre plus acéré, plus aride, avec ses sonorités martelées et hachurées. Moins abrasifs et plus linéaires, les morceaux respectifs d’Easychord et Attilio Novellino permettent de s’immerger dans une ambient cotonneuse, lové dans une soyeuse nappe de guitare, atmosphère qu’on retrouvera en fin de disque, quand le collectif se réunit.

À mi-chemin entre ces deux veines, Deison, dont on vient de louer son album publié sur Aagoo, livre huit minutes et demie de travail à la limite du larsen et de la saturation, jouant sur la crête de ses textures de six-cordes. Plus loin, Giulio Aldinucci, puis Francesco Giannico, explorent une voie plus onirique, façon field recordings cherchant l’affiliation de ses composantes avec des bruissements naturels, le second allant même jusqu’à joliment parer son ambient d’atours lumineux.

François Bousquet
le 08/09/2014

À lire également

Deison
Night Sessions
(Silentes Minimal Editions)
Herion
Out & About
(Hypnos)
Francesco Giannico
Metrophony
(Time Released Sound)
Giulio Aldinucci
Spazio Sacro
(Time Released Sound)