Chris Herbert

Constants

(Room40 / Import)

 date de sortie

15/09/2014

 genre

Electronique

 style

Ambient

 appréciation

 tags

Ambient / Chris Herbert / Room40

 liens

Chris Herbert
Room40

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

Après son Mezzotint, sorti en septembre 2006 et dont nous avions rendu compte très favorablement, Chris Herbert avait enchaîné avec deux publications l’année suivante, sur Low Point : un LP et un 7" partagé avec les excellents Felix. Il aura fallu attendre une demi-douzaine d’années et un nouveau changement de label (Room40 accueillant désormais l’Anglais) pour retrouver celui qui nous avait alors vivement intéressé, même si, précisément, cette absence nous avait quelque peu fait oublier son nom. Assez vite, en se replongeant dans ses morceaux d’une belle ambient lumineuse, on retrouve les sensations éprouvées alors et un véritable plaisir à goûter ces conjonctions de nappes chromatiques et glitchs divers.

Comme souvent avec une telle combinaison, l’aspect suraigu, voire pointu et acéré, des seconds est mis en avant, façon aiguille sonore qui vient transpercer le tissu de la texture plus chaleureuse installée par ailleurs (Cité Radieuse). Plus loin, une douce granulosité peut être mise en place (Sea Holly) comme des bribes plus oniriques (Zona et ses pépiements d’oiseau dans le lointain). Afin de ne pas sombrer dans un ronronnement un peu monotone, le Britannique sait surprendre son auditeur en poussant subitement, par exemple, le volume de ses grésillements (la fin de Disjxet).

Pour autant, Constants fait montre d’une grande homogénéité (on se rend à peine compte qu’on passe d’un titre à l’autre, ou alors, quand on croit qu’on a changé de piste, cela fait 20 secondes que la nouvelle a débuté), ce qui favorise également la préhension d’un album qui nécessite d’être goûté d’une traite, afin de véritablement s’immerger dans ses cinquante minutes. Néanmoins, l’auditeur très familier de ce style musical n’y verra probablement qu’une variation supplémentaire sur un thème très fréquenté, variation fort réussie assurément.

François Bousquet
le 24/11/2014

À lire également

Chris Abrahams
Fluid To The Influence
(Room40)
Asher
Untitled Landscapes 1 & 2
(Room40)
Chris Herbert
Mezzotint
(Kranky)
Eugene Carchesio
Concert For One Person In A Small Room
(Room40)