Grouper

Ruins

(Kranky / Differ-ant)

 date de sortie

31/10/2014

 genre

Rock

 style

Acoustique

 appréciation

 tags

Acoustique / Grouper / Kranky

 liens

Grouper
Kranky

 autres disques récents
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)
Zane Trow
The Transient Implosion
(Room40)
(ghost)
The First Time You Opened Your Eyes
(Sound in Silence)

Résultat d’une résidence tenue en 2011 au Portugal, Ruins permet à Grouper de s’essayer à un dispositif très dépouillé, opérant uniquement au piano et s’étant enregistré avec un 4-pistes. Dans la lignée de nombreux albums parus ces dernières années, on obtient alors une suite de huit morceaux assez délicats, dans lesquels le timbre de Liz Harris se fait presque spectral, au diapason donc de l’épure instrumentale installée par ailleurs.

Sur les quarante minutes de l’ensemble, le propos peut néanmoins sembler à la fois répétitif et trop ténu, trop fragile pour pleinement convaincre, comme si on se trouvait face à des versions de travail inabouties. Cependant, quand l’États-unienne fait le choix d’étirer un titre (les huit minutes d’Holding, par exemple), elle peut travailler davantage en profondeur en superposant notamment ses pistes vocales ou en allant vers des terres plus ambient. Dans cette optique, les onze minutes du caudal Made Of Air nous rappellent que Grouper se fait probablement la plus pertinente quand elle évolue dans un registre space-folk un peu hanté.

Si le présent album, au regard de ses conditions d’enregistrement, s’en éloigne un peu, on est certain que Liz Harris saura y revenir ultérieurement. On la suivra alors assurément davantage que cette fois-ci.

François Bousquet
le 18/01/2015

À lire également

MJ Guider
Precious Systems
(Kranky)
Benoit Pioulard
Sonnet
(Kranky)
White Rainbow
Prism of Eternal Now
(Kranky)
Christopher Bissonnette
Essays In Idleness
(Kranky)