The Dodos

Individ

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

30/01/2015

 genre

Rock

 style

Indie

 appréciation

 tags

Indie / Morr Music / The Dodos

 liens

Morr Music
The Dodos

 autres disques récents
Transmission 13
Transition
([A...]UTOPROD)
1982
Chromola
(Hubro)
Kangding Ray
Hyper Opal Mantis
(Stroboscopic Artefacts)
James Murray
Killing Ghosts
(Home Normal)

Après s’être fait le relais de Merge pour plusieurs albums parus en 2009 et 2010, c »’est vers Polyvinyl que Morr Music tourne à présent son regard, jetant son dévolu sur le sixième album de The Dodos, groupe californien adepte d’un indie rock aux guitares et chant entraînants.

N’hésitant pas à conférer un caractère un peu graisseux à ses six-cordes, le duo de San Francisco s’évertue également à le combiner à des frappes plus ou moins martiales de la batterie de Logan Kroeber. Alors que le style musical choisi appelle plutôt des morceaux resserrés, à l’efficacité immédiate, on sera agréablement surpris de trouver, en ouverture et fermeture d’album, des morceaux de, respectivement, six et sept minutes. Déployant ainsi le propos de manière un peu plus ample (avec, néanmoins, le risque de verser dans une certaine emphase prog-rock dans le caudal Pattern/Shadow), cette faculté à sortir des sentiers battus se retrouve aussi sur Darkness, placé en milieu de disque, et mettant aux prises une guitare folk.

Sur les six autres titres d’Individ, les États-uniens livrent des compositions emballantes même s’il sera aisé de constater que le genre est tellement balisé et parcouru qu’on risque probablement de ne pas réécouter de sitôt cette proposition.

François Bousquet
le 19/03/2015

À lire également

Bernhard Fleischmann
I’m Not Ready For The Grave Yet
(Morr Music)
Manual
Ascend
(Morr Music)
Surf City
s/t (EP)
(Morr Music)
People Press Play
s/t
(Morr Music)