Alberto Boccardi

Fingers

(Cat|Sun / Import)

 date de sortie

23/12/2014

 genre

Rock

 style

Expérimental

 appréciation

 écouter

7 extraits en streaming

 tags

Alberto Boccardi / Cat|Sun / Expérimental

 liens

Cat|Sun
Alberto Boccardi

 autres disques récents
Luminance Ratio
Honey Ant Dreaming
(Alt.Vinyl)
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)

Format redevenu très couru, la cassette audio n’a pas encore complètement supplanté le CD puisque certains artistes combinent les deux sorties, confiant à deux labels différents le soin de délivrer chaque type de support. Ainsi en est-il d’Alberto Boccardi qui, pour son nouveau long-format, se trouve partagé entre Cassauna (sous-division d’Important Records) pour la cassette et cat|sun (sous-structure de Monotype Records) pour le CD. Alors qu’on imaginait que le format conduirait l’Italien à œuvrer dans une forme plutôt minimale, c’est une belle surprise que ce Fingers, dans lequel il opère dans un registre nettement plus fourni, profitant d’avoir invité plus d’une dizaine de compagnons à ses côtés.

Outre quelques noms connus (Nicola Ratti, Luca Rampini, Maurizio Abate), le spectre s’élargit au-delà de la scène italienne puisque Valgeir Sigurðsson intervient également. Entre passages quasi-psyché (le travail sur la répétition de Where You Are, Where We Are) et expérimentations portées par des vocalises multiples (la fin du long Piano Memory Ground), la tonalité rejoint celle que nous pouvions décrire au moment de la recension de son LP partagé avec Lawrence English : « ensemble plutôt sombre et inquiétant, à la limite de la bande-son de film fantastique des années 30 ».

La batterie de Paolo Mongardi joue, à cet égard, un rôle très important, ses toms et cymbales venant conférer une couleur particulièrement opaque à All Her Grains ou ...And You Will Ask Me For Some Water. Au reste, on pourra estimer que sortir de l’album agit presque comme un soulagement, tant la sensation d’étouffement peut être ressentie pendant ses trente-huit minutes. Probablement était-ce l’un des buts de Boccardi, objectif assurément atteint.

François Bousquet
le 29/03/2015

À lire également

Alberto Boccardi / Lawrence English
Split LP
(Fratto9 Under The Sky Records)
26/03/2012
Alberto Boccardi / (...)
(Cantine de Belleville)
Mirt
Handmade Man
(Cat|Sun)