Aloa Input

Mars Etc.

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

06/03/2015

 genre

Rock

 style

Indie

 appréciation

 tags

Aloa Input / Indie / Morr Music

 liens

Morr Music

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

À peine un an et demi après un premier effort dont on doit reconnaitre ne pas l’avoir réécouté depuis sa recension sur ces pages, Aloa Input est déjà de retour avec un nouvel album. Si Anysome se voulait ouvertement pop, Mars Etc. durcit le propos et s’aventure davantage dans des contrées indie-rock. Les guitares électriques sont ainsi convoquées, de même qu’une batterie plus présente ou une atmosphère générale nettement plus incisive. Au total, difficile de se montrer complètement emballé par une proposition assez peu novatrice, mais il convient néanmoins de saluer cette volonté d’évolution, voire de renouvellement.

De fait, c’est un peu comme si, à l’image de la pochette de l’album avec son intitulé éclaté, le trio allemand avait envoyé valser tout ce qu’il avait développé sur Anysome pour repenser son univers musical. Dans l’ensemble, cela le conduit à trousser des morceaux corrects mais cela peut également les emmener à livrer des titres quasi-boursouflés, plombés par une basse saturée et alourdis par leur durée (les cinq minutes d’Oh Brother), s’égarant dans un chant à tue-tête (Mad As Hell), ou bien de livrer une petite chose presque vilainement doucereuse pour terminer (Ruth The Communist). Au-delà de l’aspect majoritairement rock du disque, quelques pistes savent aussi aller chercher des consonances plus électroniques (The Door) ou bien solliciter une orchestration plus riche et, subséquemment, une ambition certaine (21st Century Tale).

Bien que le désir de changement soit manifeste, l’atmosphère du premier album peut refaire surface à l’occasion d’un morceau aux tonalités très marquées par un héritage électro-pop allemand (Hold On). En définitive, Mars Etc. pourrait ainsi paraître trop disparate, limite écartelé ou hétéroclite, mais on préfèrera retenir cette énergie à proposer autre chose.

François Bousquet
le 28/05/2015

À lire également

Aloa Input
Anysome
(Morr Music)
múm
Smilewound
(Morr Music)
Bernhard Fleischmann
The Humbucking Coil
(Morr Music)
Orcas
s/t
(Morr Music)