The Declining Winter

Home For Lost Souls

(Home Assembly Music / Import)

 date de sortie

23/03/2015

 genre

Rock

 style

Post-Rock / Lo-Fi

 appréciation

 tags

Home Assembly Music / Lo-Fi / Post-Rock / The Declining Winter

 liens

Home Assembly Music
The Declining Winter

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Assez étonnamment, il s’agit, pour ces pages, de la première recension d’un album de The Declining Winter alors que c’est là le cinquième long-format de l’Anglais (et que trois des quatre premiers, ainsi que trois EP, se trouvent dans notre discothèque). De surcroît, nous avions déjà pu rendre compte d’un concert donné au Pop In il y a six ans, et la carrière de Richard Adams ne nous était pas étrangère, en sa qualité de pivot de Hood.

Bref, il était grand temps de chroniquer ce travail sur disque d’un projet dont, immédiatement, on identifie les accointances avec toute la scène de Leeds (Hood, donc, mais aussi Epic45 avec lequel il partage le batteur James Yates) : même mélange entre post-rock et dimension lo-fi, même atmosphère légèrement embuée, même traitement sur les arpèges de guitare ou même sentiment d’être face à quelque chose à mi-chemin entre le bucolique et l’urbain. Pour autant, The Declining Winter développe une réelle singularité, notamment grâce à sa capacité à combiner, à parts égales, post-rock et lo-fi, ne conviant, par exemple, une batterie qu’avec parcimonie. Ainsi, c’est sur l’enchaînement des arpèges de six-cordes que le Britannique se fonde principalement pour créer une cadence.

Toutefois, Home For Lost Souls fait montre d’une forme de répétition d’un titre à l’autre puisque les lignes de guitare sont trop semblables, le chant de Richard Adams trop uniforme et l’ambiance générale un rien trop égale. De fait, l’aspect duveteux aurait probablement mérité d’être bousculé ici ou là et c’est ainsi avec satisfaction qu’on entend le propos prendre de l’épaisseur lorsque Chris Adams apporte son apport vocal aux côtés de son frère (Around The Winding Roads And Hills). Dans un registre plus apaisé, les craquèlements et glitchs de The Right True End produisent également leur effet et favorisent un développement sur la longueur de ce morceau.

En complément de l’album, un EP est offert au téléchargement. Regroupant cinq morceaux (dont une « full version » de Summer Circuit, titre de Home For Lost Souls), cet EP se fait un peu plus brut (guitare sèche grattée sur The World Wide Ruin) ou plus aventureux (les pistes vocales superposées de The Year Of Forty), comme s’il s’agissait de concentrer sur ce format court un travail de recherche que le long-format circonscrit plutôt.

François Bousquet
le 08/06/2015

À lire également

Northerner
The Ridings
(Home Assembly Music)
29/11/2001
Low / Hood
(Nouveau Casino)
06/05/2002
Hood / M83
(Café de la Danse)
The Declining Winter
Endless Scenery
(Sound in Silence)