Peter Broderick

Colours Of The Night

(Bella Union / PIAS)

 date de sortie

27/04/2015

 genre

Rock

 style

Folk

 appréciation

 tags

Bella Union / Folk / Peter Broderick

 liens

Bella Union
Peter Broderick

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Annoncé avec le EP paru en octobre dernier, le nouvel album de Peter Broderick se situe dans la veine folk du musicien, avec dix chansons aux mélodies assez immédiates, soutenues par une instrumentation plutôt riche et des chœurs féminins. Habitué aux disques entièrement réalisés par ses propres soins (on le sait multi-instrumentiste talentueux), Broderick avait bénéficié d’une résidence en Lucerne, occasion pour le musicien de Portland de croiser des intervenants locaux qu’il a logiquement convié au moment d’enregistrer ce long-format.

Porté par le morceau-titre, petit tube (à son échelle) dont on avait pu vanter les mérites l’an passé et qui s’étire ici sur une minute supplémentaire, l’album se savoure en remarquant que les instruments du backing band semblent davantage présents, au niveau du mix final, qu’ils ne l’étaient quand Broderick les jouait lui-même. Ainsi la basse et la batterie résonnent-elles autrement, densifiant assurément un propos général qui aurait pu souffrir d’une approche trop en délicatesse… ou en surface, c’est selon.

Si ce versant de la discographie de Broderick n’est, à l’évidence, pas le plus aventureux (par rapport à ses sorties instrumentales ou ambient), l’États-Unien sait assurément écrire, composer et concocter un recueil très agréable. Même dans ce type de proposition assez balisé (marquée par une production un rien trop standardisée), il sait ainsi aller chercher un peu de variété, travaillant sur les différents registres de son timbre (quelques passages en voix de tête), convoquant trois cuivres (notamment sur More And More), livrant un instrumental en bout de parcours (Rotebode) ou jouant sur les durées des titres (de deux minutes à six minutes trente, quitte à s’égarer dans un solo de guitare à la fin d’Our Best).

François Bousquet
le 13/07/2015

À lire également

Oliveray
Wonders
(Erased Tapes)
10/05/2009
Peter Broderick / Nils
(Instants Chavirés)
Peter Broderick
Home
(Bella Union)
Peter Broderick
http://www.itstartshear.com
(Bella Union)