Serph

Hyperion Suites

(Noble / Import)

 date de sortie

15/05/2015

 genre

Electronique

 style

Electronica / Future Jazz

 appréciation

 tags

Electronica / Future Jazz / Noble / Reliq / Serph

 liens

Noble
Serph

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Entre Reliq et Serph (les deux principaux projets du même Japonais), c’est le second qui recueille majoritairement notre préférence, par sa capacité à mêler electronica et inflexions jazz. Même si le caractère fragmenté de son écriture (récurrente utilisation de matériaux pris par bribes et hachés, multiplication des rythmiques, jeu sur la répétition) donne une consonance 8-bits à un ensemble pouvant paraître brouillon, les compositions se révèlent, en vérité, riches de leurs méandres.

Ainsi, au hasard, Analogica enchaine les ruptures de rythme, les changements de tempo et d’ambiance, passant de cadences électroniques à une batterie réelle, intégrant bon nombre d’instruments samplés et agitant le tout pour sans cesse renouveler le morceau. Il est certain qu’un tel programme confine parfois au trop-plein, lorsqu’un instrument, par exemple, se fait un peu trop libre dans son expression, pas suffisamment tenu (la flûte de Soul For Toys).

Des thèmes musicaux immédiatement appréciables, comme venus d’héritage classique (canons baroques pour Hymn) ou convoquant des suites d’accords donnant envie de se remuer (Happy Turner), facilitent l’entrée dans l’album tandis que la combinaison piano-cordes-pulsation métronomique produit son effet habituel (Wireless). À nouveau, l’aspect léger, enjoué et fringant des mélodies fait sensation, tout comme l’autonomie laissée au piano (Blood Music) ou le changement de ton au sein du même morceau (Skyrim).

Quelques facilités peuvent être néanmoins à déplorer (vocalises féminines en « yeah-yeah-yeah » sur la fin de Monsoon, saxophone sur Happy Turner) mais la tonalité générale reste assurément à l’emballement et à l’adhésion envers cet Hyperion Suites.

François Bousquet
le 06/08/2015

À lire également

Midori Hirano
Klo:Yuri
(Noble)
Kashiwa Daisuke
Program Music I
(Noble)
Yasushi Yoshida
Little Grace
(Noble)
Serph
Plus Ultra
(Noble)