Ellie Ga : Carré Octogone Cercle

 date

du 27/06/2015 au 30/08/2015

 salle

Grand Café,
Saint-Nazaire

 appréciation
 tags

Ellie Ga / Grand Café

 liens

Grand Café

 dans la même rubrique
du 05/04/2018 au 09/06/2018
Bertrand Dezoteux : Harmonie
(Galerie Édouard-Manet)
du 07/02/2018 au 30/04/2018
Sheila Hicks : Lignes de Vie
(Centre Pompidou)
du 13/03/2018 au 21/04/2018
Tarik Kiswanson : Come, come, come of age
(Fondation d’entreprise Ricard)
du 01/02/2018 au 15/04/2018
Stéphane Dafflon : U+25A6
(Le Plateau / FRAC Île-de-France)
JPEG - 58.5 ko
The Grand Replica
(courtesy de l’artiste)

Avec la proposition d’Ellie Ga, on est dans la tonalité de ces expositions qui relèvent davantage de la recherche historico-scientifique que du geste plastique pur. En effet, la New-Yorkaise s’est attachée à la figure du Phare d’Alexandrie, l’une des sept merveilles du monde, détruite par des tremblements de terre successifs et gisant, à présent, au fond des eaux. Partie sur site, à la rencontre des archéologues, plongeurs et autres intervenants (une vidéo, à l’étage du Grand Café, retrace ces entretiens), l’États-Unienne en est revenue avec des matériaux très divers et une passion, à la fois pour la construction et ce qu’elle symbolise, que pour sa forme même, empilement de trois figures géométriques (qui donne, donc, son nom à l’exposition).

JPEG - 31.9 ko
Low Lies The Breakwater
(courtesy de l’artiste)

Une vidéo retrace ainsi ses pérégrinations tandis qu’en regard, une sorte d’origami recompose plusieurs reproductions du Phare. Naît alors la volonté de travailler précisément sur la manière dont a été représenté ce bâtiment : deux maquettes très différentes sont ainsi montrées (l’une, ouvragée et détaillée, sertie à la feuille d’argent, et l’autre plus brute, en laiton, concentrée sur les volumes) tandis que des iconographies et dessins complètent la démonstration. Plus suggestif, un triptyque de photos prises à l’emplacement supposé du Phare reprend, dans les passe-partout utilisés, les trois formes géométriques qui donnent son titre à l’exposition, confirmant qu’aborder métaphoriquement son sujet est probablement le meilleur choix.

François Bousquet
le 24/07/2015

À lire également

du 14/05/2016 au 04/09/2016
Christian Hidaka : (...)
(Grand Café)
du 11/10/2014 au 04/01/2015
Farah Atassi
(Grand Café)