Markus Mehr

Live in Bari

(Hidden Shoal Recordings / Internet)

 date de sortie

13/07/2013

 genre

Electronique

 style

Ambient / Glitch

 appréciation

 tags

Ambient / Glitch / Hidden Shoal Recordings / Markus Mehr

 liens

Hidden Shoal Recordings
Markus Mehr

 autres disques récents
Matt Christensen
Honeymoons
(Miasmah)
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)

On découvre Markus Mehr avec cet album live, retranscription sur scène de l’album Off qui concluait la trilogie In / On / Off publiée entre janvier 2012 et janvier 2013 chez Hidden Shoal Recordings. Le concert a été enregistré en novembre 2012 dans le cadre du festival Time Zones de Bari (Italie) qui vivra cette année sa 30ème édition.
À l’image de l’album, ce live se présente sous la forme d’une pièce unique d’environ 45mn, une longue plongée entre boucles mécaniques, drones et textures arides.

L’introduction est assez trompeuse puisque le reste du concert n’a pas grand chose à voir avec ces boucles générées par une pédale d’effet samplant accord et attaque des cordes d’une guitare. Un début de set particulièrement aride, inquiétant, dont les sonorités nous font plus penser aux musiques industrielles qu’à une ambient paisible. Mais petit à petit le son se fait plus diffus, les boucles se brouillent, évoluant vers un drone mécanique. Le tempo est tout juste suggéré par des restes de basses tandis que quelques vocalises tentent de s’échapper du magma sonore.
Petit à petit cette relative dureté s’estompe et au bout d’une dizaine de minutes, après quelques flottements vocaux, des nappes ambient à la fois feutrées et crépitantes prennent le dessus, particulièrement affirmées. On se rapproche alors d’une ambient glitch mélancolique rappelant très clairement le travail de Fennesz.

Au fil de cette longue pièce le vocabulaire change assez régulièrement, évitant toute lassitude. Afin de rester cohérent, l’ambiance reste sur une certaine douceur mélancolique, usant dans un premier temps de nappes aux allusions cinématographiques avant d’intégrer des sonorités plus vrillées et autres claquements, permettant du même coup de relancer la machine qui pourrait s’essouffler sur cette transition. On remarquera ensuite une phase en suspend alors que nappes et drones tournent en boucle, au rythme de bips évoquant un électrocardioscope. Plus tard, des basses saturées, annonçent un retour aux sonorités arides, une sorte de drone aux pulsations technoïdes jusqu’à la rupture fatidique.
Le dernier quart d’heure ressemble à un concentré de la recette utilisée jusque là par le musicien. Nappes mélodiques arides, stase ambient minimale et hypnotique alors qu’une certaine noirceur s’immisce et vienne vous donner la chair de poule.

Enregistrement live, donc applaudissements nourris en fin de set d’un concert que l’on ne vivra qu’au travers de cet album mais qui fut très certainement l’un des grands moments de ce festival.

Fabrice ALLARD
le 28/07/2015

À lire également

Gilded
Terrane
(Hidden Shoal Recordings)
Markus Mehr
Binary Rooms
(Hidden Shoal Recordings)
Down Review
From Here, For Anyone (EP)
(Hidden Shoal Recordings)
Kryshe
In Between (EP)
(Hidden Shoal Recordings)