Chris Watson

In St Cuthbert’s Time

(Touch / La Baleine)

 date de sortie

01/07/2013

 genre

Electronique

 style

Ambient / Field Recordings

 appréciation

 tags

Ambient / Chris Watson / Field Recordings / Touch

 liens

Chris Watson
Touch

 autres disques récents
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)

Saint Cuthberth, également connu sous le nom de Cuthbert de Lindisfarne, était un moine, hermite puis nommé évêque en 684. Il vivait isolé dans une grotte sur l’île de Lindisfarne, sur la côte est de ce qui est maintenant l’Écosse. Proche de la nature, celui-ci créa des lois afin de protéger les oiseaux qui venaient nicher là. Comme le titre le suggère, cet album est une tentative de reproduction des ambiances de l’époque et il a été composé en amont d’une exposition des évangiles de Lindisfarne à la cathédrale de Durham durant l’été 2013.

Très documenté, l’album est accompagné d’un livret de 24 pages notamment écrit par un archéologue, faisant le point sur l’histoire de cette île, le monastère, les mois tels qu’ils se déroulaient à l’époque, les évangiles de Lindisfarne écrits par l’évêque Eadfrith et les saisons saisons. Celles-ci sont l’occasion de décrire l’album qui est composé de 4 pistes, captant les variations d’ambiance au fil des saisons, l’idée étant de reproduire l’environnement sonore de l’époque, jour après jour, saison après saison.

On débute donc avec Winter et ses bruitages de basse-cours, mêlant canards et oiseaux sur ce qui semble être le ronronnement d’un bord de mer, puis la pluie, des querelles entre différentes espèces. On est donc ici dans du très classique de la part de Chris Watson, travaillant sur la nature sauvage, avec des différences subtiles au fil des saisons. Les oiseaux chantent avec entrain sur Lencten, certains donnant même ici l’impression de venir s’exprimer dans le micro de l’artiste. En été (Sumor) le son se fait plus clair, on distingue une plus grande variété d’espèces, de nombreux insectes, puis quelques rafales de vents viennent un peu déranger cette faune, tandis que des vaches, paisibles, meuglent dans leur coin.
On passe ainsi au travers des saisons, mais chaque piste semble reproduire une seule et même journée. Et c’est là que l’on trouvera la bonne idée de Chris Watson, plaçant aux alentours des 12-14ème minute de chaque piste le son d’une clochette (un berger ? une église ?) qui semble sonner la fin de la journée.

In St Cuthbert’s Time est un album de purs field recordings, un genre bien particulier qui a ses adeptes et qu’il reste difficile de conseiller à tout le monde. Néanmoins on appréciera ici, en dehors de toute considération historique inhérente au projet, la manière dont l’anglais traduit l’aspect immuable des cycles de la nature.

Fabrice ALLARD
le 04/09/2015

À lire également

Hazard / Fennesz / Biosphere
Light
(Touch)
Jana Winderen
Energy Field
(Touch)
Jana Winderen
Heated : Live In Japan
(Touch)
Chris Watson
El Tren Fantasma
(Touch)