Fenster

Emocean

(Morr Music / La Baleine)

 date de sortie

04/09/2015

 genre

Rock

 style

Pop / Psyché Rock / Musique de film

 appréciation

 écouter

11 extraits en streaming

 tags

Fenster / Morr Music / Musique de film / Pop / Psyché Rock

 liens

Morr Music
Fenster

 autres disques récents
Giulio Aldinucci
Goccia
(Home Normal)
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)

Après deux albums entre rock-folk et chansons plus lascives, on n’attendait pas forcément Fenster dans l’exercice de la musique de film. Au reste, Emocean n’est pas tant une véritable bande originale que l’illustration d’un long-métrage réalisé par le groupe, comme s’il ne devait ne compter que sur lui-même pour passer une telle commande. Néanmoins, et bien que le quatuor dispose, par hypothèse, d’une totale liberté en la matière, il se conforme aux canons du genre : morceaux peu longs (quatre minutes de moyenne), entièrement instrumentaux et dénués d’apport rythmique (hormis quelques programmations pulsatives).

Musicalement, en revanche, petite surprise puisque Fenster aborde ici un style musical jusqu’alors non exploré : une forme de pop psyché, structurée autour de synthés, de guitares quasi-funk ou dotées d’une pédale wah-wah et de petites mélodies synthétiques, l’ensemble baignant dans une sorte de douceur alanguie. Un rien trop fragiles, à la limite de l’impressionnisme par endroits, les compositions du quatuor souffrent également du caractère très daté attaché à ce style musical. Rapproché de la photo du verso du disque (les quatre musiciens assis sur une plage, dans des tenues blanches et amples, façon baba-cool), ce sentiment laisse l’impression que le disque aurait pu être enregistré il y a quarante ans (jusqu’au typique solo de clarinette basse de Memories).

Sans qu’il s’agisse là d’un profond reproche adressé à Fenster, il faut toutefois reconnaître que cela témoigne d’une certaine nonchalance dans l’écriture, trop souvent limitée à la récitation de formules qui finissent par faire d’Emocean quelque chose de quasi-décoratif.

François Bousquet
le 03/11/2015

À lire également

Butcher The Bar
Sleep At Your Own Speed
(Morr Music)
Guitar
Sunkissed
(Morr Music)
Fat Jon & Styrofoam
The Same Channel
(Morr Music)
Solvent
Solvent City
(Morr Music)