Cernlab

Atomherz

(Electroton / Internet)

 date de sortie

29/11/2013

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Glitch / Minimal

 appréciation

 tags

Cernlab / Electroton / Expérimental / Glitch / Minimal

 liens

Electroton
Cernlab

 autres disques récents
Automatisme
Momentform Accumulations
(Constellation)
Gratuit

(Ego Twister)
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)

Cernlab avait déjà produit un album chez Electroton, mais nous ne connaissions pas encore cette structure en 2009. Nous découvrons donc ce projet de Marek Slipek avec cet EP, un format auquel Electroton reste fidèle et un packaging typique du label allemand.

Les productions de cette structure sont généralement bien expérimentales, convoquant des sonorités arides sur des productions electronica, IDM, minimales ou glitchy. Avec Cernlab, on se situe parmi les productions les plus expérimentales du label, en grande partie en raison d’une certaine abstraction, d’un travail essentiellement rythmique à base de sonorités abruptes et de compositions aux structures parfois très répétitives.
Le disque se compose de 4 pièces de 5-6 minutes, débutant par un Scientificmurder à la rythmique sèche et minimale sur laquelle viennent s’échouer boucles de basse et crissements électroniques que l’on pourrait trouver sur des pièces de musique acousmatique. Le travail rythmique est un peu plus complexe sur Kowalskihorse, plus dense et pointilliste mais c’est toujours une certaine abstraction qui domine via des lancements épars de sonorités et bruitages électroniques.

Vietnamsugar est un peu l’exception que l’on s’étonnera de trouver ici, placée en plein cœur de ce disque. Le tempo régulier permet de gagner en efficacité, les éléments sonores viennent s’intercaler dans ce cadre contribuant à faire de cette pièce un improbable petit tube IDM, plutôt dansant et sautillant.
On termine avec le morceau titre qui s’ouvre sur une rythmique à la fois aquatique et aérée, mais on revient bien vite dans le labo de Cernlab, explorant textures grésillantes, reverb, écho et répétition extrême.

Un EP inégal que l’on conseillera avant tout aux amateurs de compositions conceptuelles, abstraites et mécaniques.

Fabrice ALLARD
le 02/11/2015

À lire également

ujif_notfound
Aneuch
(Electroton)
Ketem
Colour
(Electroton)
v4w.enko
snd
(Electroton)
Thorsten Soltau + Weiss
Rezykla
(Electroton)