Mathias Delplanque / Herz Chain / Unbehagen

 date du concert

12/11/2015

 salle

Milord,
Paris

 tags

Détail / Erich Zahn / Herz Chain / Lena / Mathias Delplanque / Milord

 liens

Lena
Détail

 dans la même rubrique
15/09/2016
Quentin Sirjacq
(Maison Rouge)
05/09/2016
Chris Watson
(Fondation Cartier)
24/08/2016
Spring.Fall.Sea
(Pop In)
14/07/2016
Concert-surprise
(Blockhaus DY10)

Depuis juin dernier, un nouvel arrivant est venu rejoindre la liste des petites structures organisant des concerts à Paris. Basé au sous-sol du Milord, bar de Belleville, Détail (porté par Line Gigs et Charlie Hewison) propose, sur un rythme assez soutenu (entre huit et dix dates par mois), des plateaux majoritairement expérimentaux et électroniques. Au reste, quand on voit la taille du sous-sol considéré, et même s’il a été bien rénové (moquette au sol, murs repeints), on imagine mal des configurations scéniques plus étendues. Bien qu’observant avec intérêt la programmation de Détail, on n’avait pas encore eu l’occasion de se rendre au Milord avant cette mi-novembre.

Pour débuter (tardivement) cette soirée, Unbehagen livra un set témoignant du regain d’intérêt pour la vielle à roue. Utilisée par plusieurs musiciens contemporains dans sa forme traditionnelle, elle est transformée par le duo qui en a conçu des prototypes spécifiques, avec petit moteur à piles et support en bois permettant d’en disposer cinq (une grande et quatre petites) sur un même plateau. L’ambient ainsi créée, par la superposition du jeu des cinq instruments, était parsemée de craquèlements émanant du laptop du second membre du duo. La nappe plus lumineuse mise en place au début disparut ensuite, au profit d’un durcissement du son et d’une occupation progressive de l’espace sonore, faisant alors tomber Unbehagen dans une certaine forme de conformisme. Moins intéressant musicalement, leur concert continua pourtant d’être toujours pertinent visuellement, grâce au maniement des instruments bricolés.

JPEG - 31.9 ko
Herz Chain

Suivi avec fort intérêt au début des années 2000, au moment où Active Suspension, Musikexperience et Événement trustaient platines de disques et salles de concert, Erich Zahn avait totalement disparu depuis. Une recherche sur Discogs nous informe que Raphaël Séguin (également membre, en son temps, du backing band d’Encre) demeurait actif en tant qu’ingénieur du son, mais il fallut attendre cette année 2015 pour que sorte une parution de son cru, sous la forme d’une cassette (naturellement…), publiée par Clapping Music.
Transformé en Herz Chain (anagramme déjà utilisé au début du siècle), le projet du Français demeure pourtant fidèle à notre souvenir : une electronica-ambient faite de plages accueillantes, parcourues de bribes mélodiques et de cliquetis, dans des tonalités assez aigues et des fréquences hautes. Passée une première moitié dans cette atmosphère, le set s’orienta par la suite vers quelque chose de plus abrasif, avec davantage de grésillements et de larsens contrôlés, pour un final moins convaincant mais qui signait (après une première date en octobre, dans le cadre d’un plateau du Non_Jazz) un bon retour.

C’est vers 23h30 que Mathias Delplanque s’installa à son tour, avec de nombreuses machines, pads et samplers devant lui, un laptop à main gauche et une guitare électrique couchée sur une table, jouxtée d’un Glockenspiel, à main droite. Avec tout ce matériel, il s’agissait de proposer un aperçu, en avant-première, de son prochain disque (à paraître mi-décembre chez Ici d’Ailleurs, dans la série Mind Travels). Les morceaux composites, avec accumulation des strates électroniques, acoustiques (mailloche en bois frappée sur la table ou sur le Glockenspiel) et électriques (guitare grattée), nous firent alors penser à d’autres artistes signés sur Ici d’Ailleurs, avec cet alliage aux sonorités un peu mystiques et hantés. Loin des accointances dub que Delplanque avait pu développer à un moment de sa carrière, ce propos plus consistant et plus incarné se muta progressivement en une partie plus électronique, avec des éléments plus compacts et plus denses, formant un parcours d’ensemble tout à fait cohérent.

François Bousquet
le 14/11/2015

À lire également

Mathias Delplanque
Chutes
(Baskaru)
O.Lamm
My Favorite Things
(Active Suspension)
23/11/2002
Pole - Lena - Andrew (...)
(Batofar)
Lena
Circonstances / Variations 1-4
(Bruit Clair)