Goldmund

Sometimes

(Western Vinyl / Import)

 date de sortie

13/11/2015

 genre

Rock

 style

Néo-Classique

 appréciation

 tags

Goldmund / Helios / Néo-Classique / Western Vinyl

 liens

Goldmund
Helios
Western Vinyl

 autres disques récents
Extreme Precautions
I
(In Paradisum)
Lawrence English + Stephen Vitiello
Fable
(Dragon’s Eye Recordings)
Eluvium
False Readings On
(Temporary Residence Ltd)
Teruyuki Nobuchika
Still Air
(Oktaf)

Après quatre ans de silence pour ses projets solo, Keith Kennif a réactivé, et Helios et Goldmund en cet automne 2015 puisque deux mois après Yume, c’est Sometimes, nouvel album de son second avatar qui se trouve publié. Comme à chaque nouvelle sortie de Goldmund, place à de nombreux morceaux (dix-sept, ici), assez courts (moins de trois minutes, en moyenne), interprétés au piano solo, dans un grand dénuement et des conditions d’enregistrement permettant d’entendre les doigts presser les touches. Néanmoins, quelques concours autres viennent apporter une sonorité un (tout petit) peu différente, grâce à la présence de nappes d’arrière-plan, de quelques triturations (Signals No. 1) ou oscillations (Turncoat) ou encore de lignes mélodiques cotonneuses (Cascade).

Même s’il intervient également au piano solo, il faut souligner, parmi les interventions extérieures, la participation de Ryuchi Sakamoto sur A World I Give. Manière d’adouber le travail de Keith Kennif, la contribution du maître japonais se marie sans difficulté aux compositions de l’États-unien, affectionnant aussi l’ampleur et la grâce de son instrument.

Après un album centré sur les morceaux et refrains issus de la Guerre de Sécession, Sometimes témoigne du retour, à ce titre, d’une écriture personnelle puisque ces dix-sept morceaux ont été enregistrés chez Kennif, le plus souvent la nuit, et en se contentant d’une ou deux prises. Il en ressort évidemment une fragilité, mais aussi le sentiment que certaines pistes auraient pu être davantage approfondies. Assez étonnante pour un album venant après quatre ans sans nouvelle parution, cette impression ne se fait pour autant sentir que sur de rares titres, la majorité d’entre eux restant particulièrement touchants.

François Bousquet
le 15/01/2016

À lire également

Balmorhea
All Is Wild, All Is Silent
(Western Vinyl)
Mint Julep
Broken Devotion
(Unseen Records)
Goldmund
All Will Prosper
(Western Vinyl)