Julie Rousse

 date du concert

09/02/2016

 salle

Milord,
Paris

 tags

Détail / Julie Rousse / Milord

 liens

Julie Rousse
Détail

 dans la même rubrique
15/09/2016
Quentin Sirjacq
(Maison Rouge)
05/09/2016
Chris Watson
(Fondation Cartier)
24/08/2016
Spring.Fall.Sea
(Pop In)
14/07/2016
Concert-surprise
(Blockhaus DY10)

Souvent saluée sur ces pages, Julie Rousse est extrêmement active et enchaîne les concerts. Ce mardi soir, elle était invitée par la structure Détail pour offrir un solo en ouverture d’une soirée ayant permis de faire salle comble (ou plutôt « cave comble », devrait-on dire). Assise derrière ses machines (table de mixage, laptop, dictaphone, sampler), la jeune femme mit en place des field recordings témoignant d’une belle granulosité. Ses traitements, frottements, craquements et petites déchirures venaient constituer un ensemble très travaillé, pioché dans des ambiances urbaines. Cet empilement lui permit d’emplir l’espace sonore par des couches assez soignées, marquées par une grande précision dans leur agencement et leur manipulation.

JPEG - 62.4 ko
Julie Rousse

Bien que non mélodique, l’ensemble ne se faisait pas trop abrasif non plus, accueillant parfois des gazouillis d’oiseaux ou de petits larsens. Alors que ses machines lui jouèrent un tour (une grosse saturation apparaissant au moment où un sample fut lancé, tentative réitérée puis abandonnée), Julie Rousse introduisit, pour finir, des vibrations sourdes quasi-rythmiques, façon basses ondoyantes, renouvelant alors avec intérêt un propos qui, de toute façon, nous avait déjà séduits.

L’espace réaménagé, Gaël Segalen et Jean-Marc Foussat purent s’installer, chacun assis derrière sa table, placés chacun sur un mur latéral de la salle. La première était postée derrière son laptop tandis que le second avait, outre une machine, à sa disposition un micro. Il s’agit donc de combiner les apports électroniques de Segalen aux souffles et sifflements produits par Foussat, ses contributions vocales se trouvant filtrées en direct et réinjectées dans l’agrégat sonore ainsi concocté. Quelques petits instruments furent également sollicités (kazoo, guimbarde, singing bowl) mais la prestation, qui était la première traduction scénique de leur collaboration, nous parut trop répétitive et homogène.

François Bousquet
le 11/02/2016

À lire également

21/01/2010
Scope #4 : Jozef Van (...)
(Instants Chavirés)
16/11/2009
Soirée Hiatus #3 : Julie
(Société de Curiosités)
20/06/2009
Julie Rousse + Crys (...)
(Société de Curiosités)
28/09/2009
Soirée Hiatus #1 : Bérangè
(Société de Curiosités)