We Will Fail

Verstörung

(Monotype Records / Import)

 date de sortie

24/02/2014

 genre

Electronique

 style

Expérimental / Techno

 appréciation

 tags

Expérimental / Monotype Records / Techno / We Will Fail

 liens

Monotype Records
We Will Fail

 autres disques récents
Resina
s/t
(130701)
Altars Altars
Small Hours
(Home Normal)
Monty Adkins
Unfurling Streams
(Crónica Electronica)
Dakota Suite | Vampillia
The Sea Is Never Full
(Karaoke Kalk)

Cela fait quelques temps que l’on n’avait plus parlé du label polonais Monotype Records, une structure très axés sur des productions dominées par un travail d’improvisation, que ce soit dans le domaine de l’acoustique ou de l’électronique, idéalement en croisant les genres. Ce mois-ci, Monotype nous surprend avec plusieurs productions particulièrement électroniques et moins expérimentales que d’accoutumée. Il y avait notamment le Best Fail Compilation de Kucharczyk, mais c’est donc le travail de We Will Fail que l’on retient.

On découvre a posteriori que c’est une femme qui se cache derrière ce projet, ce que l’on aurait été bien incapable de deviner. Aleksandra Grünholz est avant tout graphiste mais elle collabore avec de nombreux artistes de tous horizons. Elle se produit déjà au sein du duo Tirips mais Verstörung est le premier volet de son aventure en solo sous le nom de We Will Fail. Le point de départ de cet album est une collection de sons, qu’ils soient trouvés sur de vieilles cassettes, produits par des instruments électroniques ou qu’il s’agisse de field recordings. La volonté de l’artiste avant de composer cet album était de produire quelque chose qui ne laisse pas indifférent et si on en fait une chronique c’est bien évidemment que ce pari est réussi.
On découvre donc cette artiste avec Verstörung - v.01, titre d’ouverture aux machines ronronnantes, chœurs triturés et pulsations de basse qui pourraient faire basculer ce premier titre vers une musique club si leur régularité n’était pas mise en danger. Les titres s’enchainent, l’un se terminant par un drone, l’autre démarrant par un autre ronronnement, et on se rend compte que ce style particulièrement électronique est parfaitement assumé. Rythmique sèche, crissements synthétiques, ronronnements grésillants et nappes s’imbriquent avec magie sur ce Verstörung - v.02 qui oscille entre ambient et électro minimale et mystérieuse.

La Polonaise a tendance à alterner entre les pièces les plus expérimentales, plus abstraites et celles plutôt marquées par des influences électro/techno. D’un côté on trouve des strates de bruit blanc et des rythmiques débridées sur un Verstörung - v.03 riche et chaotique, des rythmiques particulièrement mécaniques qui pourront lasser sur la longueur (Verstörung - v.05), et parfois l’expérimentation prend malheureusement le pas sur l’émotion, comme ce Verstörung - v.11 dont le tempo ne cesse de s’accélérer.
De l’autre côté, on trouve ce Verstörung - v.06 dont la rythmique nous fait penser à un Radian lugubre, un délicieux Verstörung - v.07 que l’on qualifiera de minimale techno organique et que l’on pourrait presque rapprocher du Verstörung - v.09 de part sa façon d’insérer des crissements et cassures dans une machine apparemment bien huilée. Celui-ci s’enchaine d’ailleurs à merveille avec Verstörung - v.10 dans un style un peu plus brut, quasi industriel, qui pourra cette fois évoquer Pan Sonic. Pour couronner le tout, Verstörung - v.12 illustre à merveille notre propos en y adjoignant une petite boucle mélodique aride et pleine de relief.

On termine cet excellent album avec le sublime Verstörung - v.14 et son ambient mystérieuse, futuriste, et son atmosphère de fin du monde.

Fabrice ALLARD
le 22/02/2016

À lire également

Kim Cascone
The Knotted Constellation (Fourteen Rotted (...)
(Monotype Records)
Luca Sigurtà
Warm Glow
(Monotype Records)
Astrïd
The West Lighthouse Is Not So Far
(Monotype Records)
Mia Zabelka
m
(Monotype Records)