Denis Savary : Jour Blanc

 date

du 22/01/2016 au 03/04/2016

 salle

Centre Culturel Suisse,
Paris

 appréciation
 tags

Centre Culturel Suisse / Denis Savary

 liens

Centre Culturel Suisse

 dans la même rubrique
du 23/06/2016 au 11/09/2016
Mika Rottenberg
(Palais de Tokyo)
du 08/06/2016 au 29/08/2016
Un Art Pauvre
(Centre Pompidou)
du 01/06/2016 au 15/08/2016
Melik Ohanian : Under Shadows
(Centre Pompidou)
du 14/05/2016 au 04/09/2016
Christian Hidaka : Desert Stage
(Grand Café)

Le Jour Blanc du titre semble avoir durablement infusé cette petite exposition personnelle de Denis Savary. Ainsi se trouve-t-on, en montant à l’étage du Centre culturel suisse, face à un white cube puisque les cloisons qui, traditionnellement, délimitent les espaces de la salle d’exposition ont toutes été ôtées tandis que l’ouverture au-dessus du foyer a été obstruée par un mur, si bien qu’on est plongé dans un lieu rectangulaire avec quatre véritables murs et des œuvres opérant majoritairement dans une tonalité assez neutre (y compris les deux grosses sculptures placées dans la cour, relecture en version « hivernale » d’une œuvre précédente).

JPEG - 24.2 ko
Vue de l’exposition

Le long des murs, vingt matelas sont disposés verticalement, une découpe ayant été préalablement faite sur leur haut, pour en faire des formes entre sarcophages et statues antiques mal dégrossies. Quand on sait que Denis Savary s’est attaché, pour cette exposition, à l’architecture, on se croit même dans une forme de mausolée jusqu’à ce qu’on apprenne qu’en vérité, ces formes découpées renvoient à l’espace interstitiel entre les colonnes d’un temple romain, en Italie. La polysémie de cette Loggia dit bien la capacité du Suisse à convoquer différentes époques architecturales, faculté dont Trévise fait montre également, création où deux fontaines Renaissance trônent au milieu de la salle. Prendre pour référence ces styles et époques ne le conduit cependant pas à en omettre les travers, qu’il s’agisse de la dimension imposante, voire intimidante des matelas ou du kitsch des fontaines, éclairées par trois spots de couleur placés en leur centre.

JPEG - 61.6 ko
Cuisine 2
(courtesy Galerie Xippas)

Aussi intrigante et laissant la possibilité de plusieurs lectures, Cuisine 2 est une installation faite de morceaux présentés comme des éléments de cuisine éclatés, suspendus en l’air et enserrés dans des chaînes formant un gros cube. Si c’est d’architecture domestique qu’il est alors question, elle s’avère pareillement tourmentée que les autres alors qu’à l’inverse, on est frappé par la beauté toute simple qui émane de Dimanche, vidéo diffusée sur un moniteur du foyer, dans laquelle Savary a filmé les patineurs sur le Lac de Joux, gelé, mais en se plaçant à une distance suffisante et en jouant sur les flous, si bien qu’on aperçoit que des silhouettes et formes noires se mouvant sur une étendue blanche et dans un paysage tout aussi immaculé. Assurément, et même si la neige ne fut que fugace cet hiver, le Jour Blanc est bien tombé sur le Centre culturel suisse.

François Bousquet
le 24/03/2016

À lire également

du 06/05/2011 au 17/07/2011
Amy O’Neill : Forests,
(Centre Culturel Suisse)
du 09/06/2015 au 12/06/2015
King Kong Théorie
(Centre Culturel Suisse)
du 18/09/2010 au 12/12/2010
Gerda Steiner et Jörg (...)
(Centre Culturel Suisse)
du 27/03/2013 au 29/03/2013
In Love With Federer
(Centre Culturel Suisse)